Le 61ème anniversaire des Martyrs de l’indépendance commémoré pour encourager la  jeunesse  à la citoyenneté émancipée

0
186

  Kinshasa, 05 Janv.2021(ACP).-Le chef spirituel adjoint de l’Eglise Kimbanguiste/B26 de la commune de Ngiri-Ngiri,  Alphonse Kisolokele a encouragé, mardi lors de la célébration du 61ème anniversaire des Martyrs de l’indépendance  à la Place du 4 janvier de  la commune de Kalamu, les jeunes et à l’élite congolaise de s’efforcer  à parler et à agir en toute impartialité et  indépendance d’esprit dans le but de rendre ce pays, une République réellement démocratique.

Kisolekele a interpelé ces deux catégories des personnes afin les amener à mûrir davantage sur les  plans spirituel, rationnel et psychologique  pour dénoncer et réagir, en citoyens émancipés contre toutes les formes d’oppression, d’injustice, d’exploitation et des violations des droits humains comme des libertés fondamentales pour cheminer vers l’émergence.

Il a toutefois fait remarquer que des compatriotes sont tombés, il y a 61 ans, pour revendiquer l’indépendance politique du pays. Selon lui,  les évènements survenus  le 4 janvier 1959   sont  à interpréter plus sur le  plan spirituel que ludique et charnel.

Il a affirmé qu’il était plutôt question de l’aboutissement de la longue lutte de libération de l’homme congolais du joug colonial belge annoncé et prophétisé par le prophète Simon Kimbangu, car, 18 mois après les émeutes du 4 janvier,  il y a eu indépendance de la République du Congo.

Pour rappel, les évènements déclencheurs sont entre autre les échauffourées entre les fanatiques de l’AS V.Club des noirs et Mikado, une équipe des blancs à cause de la défaite  de l’équipe congolaise et la révolte des kinois suite au refus  de la tenue du meeting de  Gaston Diomi axé sur la restitution  de la conférence d’Accra  ».

Kisolekele a par ailleurs rappelé que sa vie durant le prophète Simon Kimbangu qui s’est battu pour  mettre un trait aux arrestations arbitraires des noirs, aux déportations, à l’exploitation barbare des  ressources naturelles, aux violations de leurs droits et libertés  fondamentales des citoyens  orchestrés, 80 ans durant, par des colons.

Aujourd’hui,  en cette date mémorable, a –t-il  enchaîné,  il est bon d’encourager la jeunesse et l’élite à parler et à agir en véritable citoyen indépendant. Histoire de  contrer les velléités politiciennes de poursuivre avec la  violation des droits et des libertés fondamentales du citoyen  pour permettre au pays de réaliser les Objectifs de développement durable(ODD) à l’horizon 2030.

Proposition d’une programmation des leçons sur la bravoure des martyrs de l’indépendance dans les écoles du pays

Par ailleurs, le chef spirituel adjoint de l’Eglise Kimbanguiste, Alphonse Kisolokele  a  proposé à la direction des programmes scolaires du ministère de l’Enseignement  primaire ,secondaire et technique(EPST) comme celle du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) de réunir toute la documentation sur le kimbanguisme de l’époque  coloniale jusqu’aux évènements du 4 janvier 1959.  Cela, dans  le but de l’articuler en plusieurs chapitres susceptibles de susciter l’éveil des consciences à la révolte contre  l’exploitation, l’injustice et les violations des droits et des libertés fondamentales du citoyen congolais.

  Selon ce pasteur,  c’est à ce prix que l’on produira des diplômés émancipés et, partant, capables voire prêts à dénoncer à  haute voix toutes les sortes d’antivaleurs afin de permettre au peuple d’arracher et de vivre, au quotidien ses droits.

Il a en outre, suggéré ,de même, l’érection des sites  des martyrs de l’indépendance  à travers le pays pour permettre à tous les enfants et vieux du pays  d’avoir dans la mémoire , la bravoure de résister, comme ces compatriotes, à toutes les formes de manipulation. ACP/ Zng/Cfm/GGK/Thd