La maire de Washington prolonge de deux semaines l’état d’urgence face aux risques de violence

0
269

Kinshasa, 07 janvier 2021 (ACP).- La maire de Washington, Muriel Bowser a prolongé, mercredi soir pour deux semaines, l’état d’urgence dans la capitale des Etats-Unis, soit jusqu’à l’investiture du Président élu Joe Biden, ont indiqué jeudi des médias étrangers.

Les sources soulignent que cette décision survient après l’instauration d’un couvre-feu en vigueur jusqu’à ce jeudi matin après les scènes de chaos survenues un peu plus tôt au Capitole.

Dans l’après-midi de mercredi, des partisans du président sortant Donald Trump ont franchi les barrières autour du siège du Parlement fédéral, qu’ils ont ensuite envahi, interrompant la procédure de certification des résultats de l’élection présidentielle de novembre. « La manifestation des pro-Trump organisée ce jour est devenue violente.

De nombreuses personnes sont venues armées dans la ville avec l’intention de commettre des actes de violence et de destruction et se sont livrées à des actes de violence et de destruction », a dénoncé Mme Bowser dans un communiqué. « Elle les a accusés d’avoir « usé d’irritants chimiques, de briques, de bouteilles et d’armes à feu.

Ils ont violé la sécurité du Capitole et leur comportement destructeur et séditieux comportait le risque de s’étendre au-delà du Capitole », a-t-elle ajouté pour expliquer sa décision.

M. Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite lors du scrutin du 3 novembre, se disant victime d’une « fraude », une accusation que divers tribunaux locaux et fédéraux ont rejetée faute de preuve réelle.

Accusant le Président sortant d’inciter à la colère et à la violence en clamant que cette élection n’est pas valide, Mme Bowser s’est dite inquiète, jugeant qu’on peut s’attendre à ce que certaines personnes continuent de manifester violemment jusqu’à l’investiture prévue le 20 janvier. ACP/FNG/ZNG/Awa