Ouverture d’un crédit provisoire pour le fonctionnement de la province du Kasai central

0
303

Kinshasa, 07 janv. 2021 (ACP).- La province du Kasaï Central fonctionnera au premier trimestre 2021 avec un crédit provisoire de fonctionnement conformément aux textes en vigueur, a affirmé, jeudi à Kinshasa, le gouverneur a.i de cette province, Tharcisse Kabatusuila Mbuyamba, lors d’un entretien avec l’ACP,.

Selon lui, l’Exécutif provincial qui est réputé démissionnaire à la suite de la motion de censure votée contre l’ancien gouverneur de province, Martin Kabuya Mulamba, n’a plus qualité de déposer le projet de budget à l’organe délibérant étant donné qu’il ne jouit plus de la confiance de l’organe délibérant. Conformément à l’article 118 de la Loi des finances publiques (LOFIP), a-t-il ajouté, un arrêté provincial portant ouverture de crédit provisoire pour la période allant du 1e janvier au 31 mars, a été signé avant la fin du 3ème  trimestre de l’année 2020 pour le besoin de la cause.

 Il a invité, par la même occasion, les responsables de différents services générateurs des recettes et autres régies financières à  se mettre résolument au travail en vue de maximiser les recettes et les canaliser vers la caisse de l’Etat, afin de donner à l’exécutif du Kasaï central les moyens de sa politique.

Tout en déplorant le comportement de certains habitants de la ville de Kananga, qui ont accusé à tort le gouvernement provincial de n’avoir pas déposé le projet du budget 2021,  le gouverneur a.i du Kasaï central a appelé ses administrés à s’unir comme un seul homme pour booster le développement endogène de cette partie du pays

Tharcisse Kabatusuila a également,  déploré la recrudescence  de la criminalité dans cette province en général et dans la ville de Kananga en particulier, avant d’appeler ses administrés à la vigilance et à dénoncer toute personne suspecte auprès des services compétents pour mettre fin à ce fléau dans cette partie de la RDC.

 Le Kasaï central étant une province post-conflit, a-t-il dit,  certains éléments de la milice de feu chef coutumier Kamuina Nsapu de triste mémoire qui ne s’étaient pas rendus avec leurs armes auprès des services compétents pour leur réinsertion sociale et certains agents incontrôlés et déserteurs des services de l’ordre qui détiennent des armes, peuvent être aussi à la base de cette déplorable situation.

Toutefois, a affirmé le gouverneur de province, plusieurs stratégies et méthodes ont été déjà mises en place pour redonner à la ville de Kananga sa place d’oasis de paix et permettre à la population de passer des paisibles nuits, avant d’annoncer que  les batteries seront mises en marche en vue du renforcement des équipes des patrouilles mixtes Forces armées de la RDC(FARDC) et Police nationale Congolaise(PNC) dans les différents quartiers de la ville de Kananga afin de mettre fin à la criminalité.ACP/GGK