Ituri : Plaidoyer pour l’opération de bouclage et de recouvrement forcé de certificats de contrôle technique

0
139

Bunia, 09 janvier 2021 (ACP).-  Le coordonnateur de la Société congolaise de contrôle technique (SCCT) pour la ville de Bunia et Bukavu, Serge Biti a plaidé vendredi pour l’opération de bouclage et recouvrement forcé dans la ville de Bunia de certificats de contrôle technique auprès des détenteurs des engins roulants dans le but de dénicher ceux qui détiennent les pirates, lors d’une interview dans son bureau de travail.

Il a expliqué que cette opération vise deux(2) principaux objectifs, à savoir minimiser les cas d’accidents à travers la ville de Bunia qui sont liés à la défaillance technique et permettre à la province de l’Ituri de récupérer les recettes qui lui échappent aujourd’hui suite à la circulation de certificat de contrôle technique pirates à travers un réseau mafieux.

Serge Biti a fustigé le comportement anti patriotique de certains agents de l’État véreux qui délivrent ce document à une frange de détenteurs des engins roulants pourtant, a-t-il relevé, cette délivrance est faite exclusivement par la SCCT  imposée sur base du contrôle de l’état technique d’un engin roulant.

« Personne ne peut obtenir un document lié au contrôle technique sans avoir eu contact avec le centre de la SCCT pour le contrôle de son engin » a-t-il souligné.

Serge Biti s’est dit surpris de constater que les véhicules et camions qui provoquent des accidents à travers la ville de Bunia suite au problème de la défaillance technique détiennent des certificats de contrôle technique alors que ces engins ne sont jamais passés au tchecking au niveau de son service.

Cette situation, a-t-il alerté, étale au grand jour l’existence d’un réseau mafieux de certains agents véreux qui fabriquent de certificats de contrôle technique pirates actuellement en circulation avec des conséquences fâcheuses en termes de manque à gagner pour le trésor public. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, l’urgence s’impose de l’organisation de l’opération de bouclage et recouvrement forcé pour une solution durable vis-à-vis de ce fléau très néfaste pour la mobilisation de recettes dans la province de l’Ituri.

La SCCT est un service d’appui technique au ministère des Transports et voies de communication (TRANSCOM) ayant un caractère national avec pour siège social à Kinshasa.

La SCCT a entre autres missions de lutter contre le taux d’accidents à travers le contrôle technique des engins roulants, accompagner la province de l’Ituri dans le cadre de maximisation de recettes, souligne-t-on. ACP/Zng/KJI