Nord-Kivu : Le vice-président de la Société civile ville de Goma pour « une approche protection communautaire face à l’insécurité

0
559

Goma, 09 janvier 2021(ACP). – Vicar Batundi Hangi, vice-président de la société civile ville de Goma, prône l’approche protection communautaire pour juguler l’insécurité qui a élu domicile dans la ville volcanique.

Il l’a dit jeudi,  alors qu’il dressait le bilan de l’insécurité pour l’année 2020, très douloureuse, selon ses propres termes, quant au nombre de morts dues à l’insécurité, a constaté un reporter de l’ACP.

Cet animateur de la société civile a dressé un bilan très sombre : plus de 30 morts, 9 corps sans vie ramassés par ci, par là dans différents quartiers de la mairie de Goma, 11 cas de la justice populaire, de cas de kidnapping devenus un business, faisant renflouer de poches des inciviques, et de cas vol.

Au vu de ce résultat de l’année 2020 sur le plan sécuritaire, Vicar Batundi a préconisé comme mesure palliative, l’approche protection communautaire, impliquant tout le monde afin de juguler l’insécurité au sein de cette ville touristique.

Cette approche prévoit entre autres le renforcement de l’effectif des policiers dans des endroits et avenues jugés à haut risque, doter la police d’autres moyen de mobilité notamment des jeeps, renforcer l’éclairage public dans les avenues, organiser des patrouilles mixtes intégrant la population civile en vue d’éviter les dérapages des éléments de la police, et en fin de compte, la population doit alerter la police et les autorités en cas d’une éventuelle attaque.

Le vice-président de la Société civile ville de Goma s’indigne de voir sur la chaussée, un nombre impressionnant de policiers de la circulation routière que celui des policiers sécurisant les avenues.  ACP/Zng/KJI