Collation de défenseurs de droits de l’homme et observateurs internationaux

0
312

Goma, 11 Janvier 2021 (ACP).- Le conseiller du Ministre provincial de la Justice et Droits humains, représentant le Gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita, a présidé la cérémonie de collation de 40 défenseurs de droits de l’homme et observateurs internationaux qui a eu lieu vendredi 08 dans la salle polyvalente de la mairie, en présence des officiels et invités de marque, a constaté un reporter de l’ACP.

Maitre Jean Pierre Mugongo, a interpelé la conscience des respiendaires au service du peuple, de ne pas mettre dans les tiroirs, les diplômes de formation leur décernés a l’issue des cours intenses et accélérés sur les droits de l’homme. Il leur a demandé de vulgariser les documents juridiques nationaux et internationaux, a dénoncer tout cas de violation de droit de l’homme.

Le conseiller du ministre en charge de la justice et droits humains, a conseillé également aux lauréats de s’imprégner de l’édit protégeant les défenseurs de droits de l’homme, pour mieux faire le travail qui les attend. Le président de l’A.U.D.H, Benis Lubula Mwamba, a demandé aux produits finis de ne pas faire de l’amalgame, en voulant se substituer aux avocats et autres. Il a dit que le droit de l’homme est une colonne vertébrale de l’Etat, peu avant de procéder a la collation de deux dignitaires et 38 défenseurs attitrés.

Les lauréats ont reçu entre autres diplôme de formation, carte de service, insigne et gilet portant des enseignes sur le métier, sauf acte de nomination et ordre de mission qui font encore défaut pour que les nouveaux défenseurs soient largués au travail. Parmi eux figurent, des inspecteurs provinciaux, de porte-parole, des conseillers, des communicateurs, etc.

Cette formation était organisée par l’ONGDH,  Action Universelle pour la Défense de droits de l’homme, A.U.D.H sur l’impulsion du Président de la République et Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui souhaite que les droits de l’homme soient respectés dans ce pays. Elle a été honorée par la MONUSCO,  via son bureau de droits de l’homme. Elle comprenait 13 modules sélectionnés pour bien outiller les apprenants afin de bien cerner la tache ardue qui les attend et leur permettre un comportement harmonieux entre eux et avec d’autres services y relatifs.

Un comité provincial ayant mandat de trois ans a été mis sur pied et il est piloté par Me Emile Baseme et secondé par Jérôme Kyamunva et Me Fefe Karuzi coordonne le comité urbain de Goma. ACP/Kayu/Nig