La divergence des vues eloigne la fusion de deux groupes d’animation des Léopards

0
355

Kinshasa, 11 janvier 2021 (ACP).- La divergence des vues éloigne la fusion de deux groupes d’animation de l’équipe nationale de football de la RDC, les Léopards, a affirmé Thomas Iyala, leader de l’un des groupes lundi dans un entrtien accordé à l’ACP.

Selon M. Iyala, le constat de cette divergence a été constatée à l’ocassion de la ronde des dépouilles mortelles des deux anciens Léopards, Léon Mungamuni Ambweye et Augustin Ebengo Mpeti, au stade Père Raphaël de la Kethulle, avant leur inhumation à la nécropole entre Terre et Ciel, dans la commune de la N’sele.

Thomas Iyala n’en croyait pas ses yeux face au refus catégorique d’Evoloko de reunir les deux groupes pour les derniers hommages à ces deux anciens joueurs de l’équipe nationale. « Maître Alain Makengo, coordonnateur des obsèques de deux anciens joueurs nous avait priés de nous installer devant l’entrée principale du vieil amphithéâtre de la commune de Kalamu. Dans l’élan de notre union tel qu’exigé par le ministre des Sports Amos Mbayo Kitenge, j’ai pris l’initiative d’approcher Evoloko. Contre toute attente, ce dernier a opposé un non catégorique sans autre forme de procès », a rapporté Thomas Iyala la mort dans l’âme, ajoutant que les embrassades des deux ledaers au stade des Martyrs de la Pentecôte devant le ministre Mbayo n’étaient qu’un trompe-l’œil.  « Jai compris qu’il tient à évoluer en solitaire contrairement à la volonté du ministre. J’ai fait un premier pas vers Evoloko mais celui-ci m’a envoyé ller paître ailleurs », a-t-il relevé, précisant que c’est le jour du rapprochement des deux leaders des deux groupes d’animation que le ministre des Sports Amos Mbayo leur avait informé de l’octroi d’un numéro matricule à un certain nombre d’animateur pour devenir des agents de la Fonction publique. ACP/kayu/nig