L’abattage des baobabs autorisé dans la ville de Matadi

0
62

Matadi, 12 janvier 2021 (ACP).- L’abatage exceptionnel des baobabs a été autorisé dans la ville portuaire de Matadi, en vue d’éviter les risques des dégâts humains, matériels et environnementaux qui pourront survenir, compte tenu de la croissance accrue de cet espèce d’arbres qui ont poussé dans cette ville à proximité des habitations des populations, selon le bucheron Node Mandiangu Malamba qui s’est entretenu lundi avec l’ACP.

Selon lui, cette opération d’abattage des baobabs se fait sur base d’une autorisation que le propriétaire de la parcelle qui veut faire abattre un baobab, doit obtenir de la division provinciale de l’environnement et de la mairie de la ville Matadi, qui octroieront une copie à l’équipe d’abattage pour se prémunir d’éventuels dérapages pendant l’opération d’abattage, qui requiert la sécurisation environnementale de la population.

Il a ensuite fait savoir que cette opération à haut risque nécessite une étude minutieuse devant évaluer la manière dont le travail devra se faire techniquement dans beaucoup de prudences, en vue d’éviter les dégâts de toutes natures, en tenant compte notamment la direction que tomberont les branches morcelées, avant l’abattage du tronc  d’arbre, dont l’ensemble de l’opération exige l’éloignement de la population.

Il tient à signaler que cet espèce d’arbres se fait beaucoup remarquer à Matadi, au camp policier Molayi, au centre-ville, au camp Etat et  au quartier baobab, ainsi que dans d’autres coins de la ville.

ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd