Plaidoyer pour une gestion équilibrée des ambitions au sein de l’Union sacrée pour la nation

0
246

Kinshasa, 12 janvier 2021(ACP).- Mme Sandrine Lusamba, coordonnatrice de l’ONG «Solidarité féminine pour la paix et le développement intégral (SOFEPADI)» plaide pour une gestion équilibrée des ambitions au sein de l’Union sacrée pour la nation, afin d’éviter des frustrations qui ont été à la base de nombreux départs au sein du Front Commun pour le Congo (FCC).

Mme Sandrine Lusamba qui intervenait mardi, lors d’un point de presse, a dit qu’elle réagissait à la lumière des adhésions massives observées dans l’Union Sacrée prônée par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Elle a  interpelé  à ce sujet, le Chef de l’Etat, concepteur de cette nouvelle vision, de prendre en compte ce qui a bouleversé le FCC en privilégiant la compétence, la loyauté  et l’engagement dans le choix des animateurs de futures institutions.

Cette actrice de la société civile a saisi l’occasion pour exhorter le Président de la République à toujours s’investir dans sa vision d’impliquer la femme à tous les postes de décisions car celles-ci ont déjà fait montre de rigueur et de compétences dans différents domaines d’activités.

Elle a également plaidé pour les jeunes qui ont aussi droit à participer à la vie nationale en étant présents dans les structures officielles de l’Etat au lieu de revenir toujours sur la vielle classe politique qui a démontré ses limites, avant d’ajouter: «Ma crainte est celle de plusieurs personnes qui partagent mon avis, c’est le risque de retrouver au sein de l’Union sacrée, toutes ces personnes dont la mauvaise gestion a été décriée il y a peu».

Pour la coordonnatrice, nombreuses nations d’Europe, d’Amérique et d’Asie qui ont émergé ont fait appel et confiance tant à la gent féminine qu’à la jeunesse. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd