Plus de 14 milliards d’euros de promesses pour le projet de Grande muraille verte

0
273

Kinshasa, 12 janvier 2021 (ACP). – Les participants à la quatrième édition du One Planet Summit, organisée lundi à Paris, se sont engagés en faveur du projet de Grande muraille verte (GMV), une initiative pour lutter contre la dégradation des terres et le changement climatique au Sahel, ont rapporté mardi les médias internationaux.

Au total, plus de 14 milliards d’euros de financement internationaux vont être mobilisés d’ici à 2025 pour les onze pays du Sahel concernés par ce projet, a annoncé le président français Emmanuel Macron.

Il s’agit d’une « accélération sans précédent du projet de Grande muraille verte », s’est-il réjoui. Parmi les bailleurs figurent plusieurs institutions financières, organisations internationales et agences de développement.

« A ce jour, les projets existants et en cours d’élaboration du Fonds vert pour la GMV ont une valeur totale de près de 925 millions de dollars », a noté le président de ce fonds, Yannick Glemarec.

Il a estimé qu’en favorisant une économie verte créatrice d’emplois et la résilience au dérèglement climatique, la GMV s’attaque aux causes profondes de la pauvreté et des conflits dans la région du Sahel.

L’Agence française de développement (AFD) a également annoncé un appui à la GMV, à hauteur de 600 millions d’euros pour la résilience climatique en Afrique rurale au cours des cinq prochaines années.

Parmi ceux qui se sont engagés pour l’accélération de la GMV, on peut citer la Banque européenne d’investissement (BEI), qui a promis 1 milliard de dollars. Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Adesina Akinwumi, qui considère la GMV comme un bouclier contre la désertification et la dégradation des terres, a promis de son côté 6,5 milliards de dollars sur cinq ans.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a également indiqué que l’UE allait mobiliser plus de 700 millions d’euros par an pour la GMV. Elle a de plus annoncé une initiative qui viserait à interdire la commercialisation de produits liés à la déforestation sur le marché européen. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd