Le Comité  multisectoriel de riposte contre la COVID-19 préoccupé par la progression de la 2ème  vague de la pandémie

0
285

Kinshasa, 13 janvier 2021 (ACP). – La progression de la deuxième vague de la COVID-19 est fort préoccupante, a indiqué le ministre de la Santé, Eteni Longondo, dans son compte-rendu, à l’issue d’une réunion du Comité  Multisectoriel de Riposte contre la COVID-19, présidée par le Premier ministre  Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

 « On enregistre en effet une moyenne de 230 à 250 contaminations par semaine et le nombre de décès augmente de manière inquiétante, alors que les hôpitaux sont d’ores et déjà saturés », a souligné le ministre de la Santé. 

 Le Premier ministre  Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé mercredi , une réunion du Comité  Multisectoriel de Riposte contre la Covid-19, dont il est le Président. Il ressort du compte rendu de cette séance de travail, dressé par le ministre de la Santé, Eteni Longondo, que la progression de la deuxième vague de la Covid 19 est fort préoccupante.

On enregistre en effet une moyenne de 230 à 250 contaminations par semaine et le nombre de décès augmente de manière inquiétante, alors que les hôpitaux sont d’ores et déjà saturés. 

 Le Comité multisectoriel a préconisé une série de mesures pour renforcer la prévention, lesquels seront soumis à l’approbation du Chef de l’Etat avant la prise d’effet.

En attendant, la population est invitée à respecter l’observance stricte et correcte des gestes barrières.

Le Comité précise cependant que tout sera mis en œuvre pour que les années académiques et scolaires ne soient pas blanches. 

Etait présent à la réunion, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, le ministre d’Etat, ministre de l’ Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le ministre de la Santé, le ministre des Transports et Voies de Communication, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), la ministre des Affaires Sociales, le vice-ministre du Budget, le Secrétariat technique de lutte contre la COVID-19 représenté par le Pr Muyembe,  ainsi que les représentants de la Police nationale congolaise (PNC) et des services de sécurité.

ACP/ Mongaw et Khonde