Equateur : les chefs des quartiers appelés à dénoncer les exploitations et abus sexuelles commises par les humanitaires

0
155

Mbandaka, 14 janvier 2021 (ACP).- Les  chefs des quartiers ainsi que les chefs des rues de la ville de Mbandaka ont été  appelés à dénoncer les exploitations et abus sexuelles commises par les humanitaires, au cours d’une séance de sensibilisation organisée mercredi à la mairie de cette ville, par la division provinciale de Genre et enfant avec l’appui financier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Présent à cette séance de sensibilisation, le maire de la ville adjoint, Alain David Bondjembo a condamné fermement cette pratique d’échanger le sexe avec les agents humanitaires pour bénéficier de l’aide ou du travail, pratique observée dernièrement dans la ville pendant le séjour de quelques organismes venus pour appuyer la riposte contre l’épidémie à virus Ebola, avant de rappeler qu’un humanitaire est au service de la population et tout travail contre le sexe est prohibé.

L’autorité urbaine adjoint a expliqué le danger qui pourrait survenir à la fille en acceptant  cette pratique, notamment les grossesses non désirées, le phénomène filles mères et la contamination des maladies sexuellement transmissibles .

Il a par ailleurs invité la population de sa juridiction à briser le silence sur toutes formes d’abus et exploitations sexuelles que les humanitaires commettent dans la communauté et il les exhorte  à dénoncer, à travers les numéros vert qui ont été mis à leur disposition et aux boîtes à plainte qui seront bientôt installées partout à travers la ville,  afin d’éradiquer ce système.

Les participants se sont dits très satisfaits, car beaucoup d’entre eux étaient ignorants, avant de remercier l’OMS pour son apport pour cette séance de sensibilisation. ACP/ZNG/Awa