L’UNICEF pour la réouverture des écoles en RDC

0
215

Kinshasa, 14 janvier 2021 (ACP).- Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé le gouvernement congolais à accorder priorité à la réouverture des écoles et à prendre toutes les mesures de prévention pour rendre les écoles aussi sûres que possible, dans un communiqué rendu public jeudi.

Selon l’UNICEF, si les enfants sont exposés à une deuxième longue période de fermeture des écoles, les effets se feront sentir pendant plusieurs générations.

«Privés du filet de sécurité que leur offre souvent l’école, ils sont plus vulnérables aux abus ainsi qu’au mariage et au travail des enfants», estime cette agence des Nations unies qui pense, en outre, que la fermeture des écoles doit uniquement constituer une mesure de dernier recours, après que toutes les autres possibilités ont été envisagées.

Pour l’UNICEF, l’évaluation du risque de transmission à l’échelle locale doit constituer un facteur déterminant dans les décisions touchant au fonctionnement des écoles. Cependant, indique le communiqué, la décision de fermeture d’écoles à l’échelle nationale doit être évitée autant que possible.

D’après la directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore, des études au niveau international indiquent que les écoles ne constituent pas le principal moteur de la propagation de la pandémie, alors que leur fermeture menace directement le développement, la santé, la sécurité et le bien-être des enfants.

L’UNICEF pense que également que les enfants les plus marginalisés qui sont les plus susceptibles d’abandonner complètement l’éducation payent le prix le plus lourd de la fermeture des écoles, citant des récentes études menées au niveau de la RDC par la Cellule d’Analyse en Sciences Sociales (CASS), qui rapportent une baisse des effectifs, notamment des filles, dans les écoles lors de leur réouverture au début de l’année scolaire 2020-2021.

Le communiqué fait référence à la fermeture d’écoles pendant plus de 6 mois, l’année dernière pour faire face à la première vague de cette pandémie, période pendant laquelle le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) avait lancé des programmes d’apprentissage à travers la radio et la télévision sur toute l’étendue du territoire nationale.

Plus de 8 millions d’enfants congolais avaient alors pu poursuivre leur apprentissage à travers des programmes éducatifs à la radio et la télé.

Alors que la RDC fait face, depuis quelques semaines, à une recrudescente de l’épidémie de coronavirus, le représentant de l’UNICEF dans ce pays, Edouard Beigbeder soutient qu’aucun effort ne doit être ménagé pour rouvrir les écoles et s’assurer que les enfants apprennent à lire, à écrire et à réaliser des calculs de base tout en développant leurs connaissances. ACP/ZNG/Awa