Plaidoyer pour la réhabilitation de la direction de la production pénitentiaire au ministère de la Justice

0
340

Kinshasa, 15 janvier 2021(ACP).- Le président de la délégation syndicale au ministère de la Justice et Garde des sceaux, David Tatina Kasiba, a plaidé, jeudi, pour la réhabilitation de la direction de la production pénitentiaire au ministère de la Justice et garde des  sceaux, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Pour David Tatina Kasiba, la réhabilitation de cette direction  pourra contribuer à résoudre la question d’alimentation des prisonniers dans la mesure où cette direction pourra produire notamment des vivres pour prisonniers à travers des activités génératrices des revenus.

Le président de la délégation syndicale qui est revenu essentiellement sur les activités réalisées par son organisation en 2020, a également recommandé aux pouvoirs publics congolais la réhabilitation  de la direction antifraude au même ministère de la Justice et Garde des sceaux.

La réhabilitation de ces deux directions, a-t-il dit, passe par la mise en place des agents et la nomination des responsables  de ces directions.

David Tatina Kasiba a salué la révision, à la hausse, par le Gouvernement de la République, de la prime spécifique mensuelle payée aux agents à hauteur de 150 mille pour le dernier agent et 380 mille pour le pus gradé. «  Nous continuons à travailler pour le contrôle du paiement de cette prime  aux agents »,   a  souligné David Tatina Kasiba.

Parlant du bilan des activités réalisées par sa délégation syndicale en 2020,  David Tatina Kasibaa a cité notamment,  l’obtention des soins des yeux au bénéfice des agents et fonctionnaires du ministère de la Justice et Garde des Sceaux, dans le cadre de la collaboration entre le Secrétariat général du ministère de la Santé et les services  de Santé.

Il a également fait savoir que la délégation syndicale a rencontré, en 2020, le vice-ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me Bernard Takaishe Ngumbi à qui elle a soumis  des problèmes divers touchant au fonctionnement des directions au ministère de la Justice et Garde des Sceaux.

Cette délégation, a-t-il noté, a pu réunir, en 2020,  tous les délégués syndicaux du ministère de la Justice et Garde des sceaux, au nombre de 16 à raison de 8 suppléants et 8 titulaires autour de la rédaction du programme d’activités annuelles. ACP/Kayu/Nig