Le prix des fruits en baisse sur le marché de Kinshasa

0
220

Kinshasa, 16 janvier 2021(ACP).- Le prix de certains fruits de grande consommation notamment les pommes vertes et rouges, l’ananas, le safu, ont connu une hausse de prix sur le marché de Kinshasa au cours de la période allant du 15 décembre au 15 Janvier 2021,  a constaté l’ACP dans une enquête minute menée sur les différents marchés de la capitale.

Selon cette enquête, un carton de pommes vertes et rouges contenant 198 pompes en provenance particulièrement l’occident qui était à 74000 FC se vend actuellement à 65.000fc, soit une baisse de 9000fc, un filet d’ananas contenant 10  fruits en provenance de la province du Kwilu qui coûtait à 66.000fc se négocie à 60.000fc, soit une baisse de 6.000fc,  un filet de Safu en provenance de la Mbanza-Ngungu dans la province de Kongo-Central  qui était à 60000fc a baissé du prix à 55000fc, soit une baisse de 5000fc.

D’autres fruits, comme le mangusta, cœur de bœuf, et  marakudja ainsi le citron dont le prix d’un sac, a  également connu une baisse de prix sur le marché. Ces produits se vendent respectivement à 45.000fc contre 50.000fc, 55.000fc contre 60.000fc, 40.000fc contre 35.000fc, 70.000fc contre 80.000fc.

La même enquête relève que d’autres fruits ont observé une hausse de prix sur le marché au cours de  cette période sous examen.

Un sac de mangues en provenance de Kisantu dans la province du Kongo-Central, un kilo de pastèque en provenance du Plateau de Bateke, un bassin de caramboles, un régime de bananes plantain ainsi qu’un régime de banane, ont connu une hausse des prix sur le marché de la capitale.

Ces produits se négocient respectivement à 65000fc contre 55000fc, 35000fc contre 15.000fc, 25000fc contre 20.000fc, 30.000fc contre 20.000fc, 20.000fc contre 15.000fc.

Par contre le prix certains fruits l’avocat et la papaye  sont restés stables sur le marché. Un sac  de ces fruites se négocie  respectivement à 70000fc, 12.000fc.

Approché  l’ACP dans leurs lieux de vente, les vendeurs   ont expliqué que la baisse et la hausse des prix  observés est due suite au caractère saisonnier de chacune de ces fruit et aux coûts de transport des produits des centres de production vers le centre de consommation. ACP/CL/KJI