Les évêques de l’Afrique centrale exhortent la population de Beni à l’espérance comme aurore d’un nouveau matin

0
517

Kinshasa, 17 janv.2021(ACP).- Les évêques de l’Afrique centrale regroupés au sein de l’association des conférences épiscopales de l’Afrique centrale (ACEAC) ont exhorté la population de Beni à la prière et à nourrir l’espérance en Dieu, lors de leur séjour du 14 au 16 janvier 2021, dans la partie Est du pays en vue de l’écouter et de lui apporter le message de réconfort, a appris l’ACP dimanche du site d’information de la CENCO.

Selon la source, la délégation était reçue par le gouverneur, Carly Nzanzu Kasivita qui lui a brossé un tableau documenté de la situation socio-économique et sécuritaire de la province, en proie à des tueries de masses, à l’insécurité et à des déplacements forcés et  présenté par la même occasion, des défis qu’il compte relever avec l’appui de l’Eglise catholique et de toute la population.

Les évêques de l’ACEAC en tant que Messagers de la paix lui ont partagé leur ardent désir de voir la province recouvrer la paix, facteur de tout développement, note la source de l’ACEAC.

A Goma la délégation a été accueillie par Mgr Willy Ngumbi accompagné de Mgr Théophile Kaboy, évêque émérite de Goma et de Mgr François Abeli, évêque du diocèse de Kindu.

A l’étape de Beni, la délégation conjointe a été accueillie par Mgr Melchisédech Sikuli Paluku, évêque du diocèse de Beni-Butembo et ils ont parcouru les cités et villages du territoire de Beni-Mayi Mota, Oicha et Mbau, symboles du martyre et des souffrances du peuple meurtri.

La délégation ACEAC-CENCO s’est rendue à la paroisse Notre Dame des Pauvres des Pères augustiniens de l’Assomption située à Beni Mbau où ont été kidnappés le 19 octobre 2012 et disparus trois prêtres assomptionnistes par des hommes non autrement identifiés jusqu’à ce jour.

A Mayi Moya, la délégation a fait face à deux messages différents teintés d’espoir et de découragement : »Tunakufa saa nyama apa Béni (nous mourons comme des animaux ici à Beni), et un autre d’espoir : »Mutusaidyie na amani (Aidez-nous à recouvrer la paix).

Les évêques membres de l’ACEAC ont eu des échanges avec les autorités publiques à Beni ville, les responsables de la MONUSCO, des chefs de l’armée et de PNC, des députés nationaux en vacances parlementaires, etc dans le souci du  rétablissement de la paix dans cette région.

Une messe en faveur de la paix et de la justice a été concélébrée et présidée par Mgr l’évêque Marcel Madila, président de l’ACEAC et archevêque de Kananga au sanctuaire Notre-Dame de Guadeloupe au cours de laquelle il a insisté sur la nécessité de garder l’espérance et de demeurer dans la prière.

La délégation était composée en dehors du président, de Mgrs José Moko vice-président de la CENCO et évêque d’Idiofa, François Xavier Maroy, archevêque de Bukavu, Willy Ngumbi de Goma, d’Henri Chiza, vicaire épiscopal de Goma, et des abbés Jean Pierre Badidike, secrétaire général de l’ACEAC et de Donatien N’Shole, secrétaire général de la CENCO. ACP/CL/May