Sud-Kivu : les vulnérables de la communauté locale et des réfugiés burundais pris en charge par l’AFPDE à Uvira

0
156

Uvira, 17 janv. 2021 (ACP).- Les vulnérables de la communauté locale et des réfugiés burundais se trouvant dans les camps de Lusenda et de Katalukulu dans les zones de santé de Fizi et de Nundu, à Uvira, au Sud-Kivu,  sont pris en charge gratuitement par l’Association des femmes pour la promotion et le développement endogène (AFPDE).

Il s’agit des personnes en situation d’handicap, des déplacés internes  de la communauté se trouvant dans les deux zones précitées. Ceci entre dans le cadre de la préoccupation de cette association de venir en aide à ces personnes à travers son projet d’amélioration d’accès aux soins de santé de base et d’urgence en eau potable et à l’assainissement pour environ 165.000 réfugiés burundais et déplacés internes.

Ce projet a été lancé en octobre 2020 pour ces catégories des personnes précitées essentiellement en kinésithérapie-réadaptation. Un consultant venu de la Division provinciale de la Santé à Bukavu a été recruté afin de mener des missions de consultation gratuite de kinésithérapie-réadaptation pour des personnes vivant avec handicap dans les structures sanitaires appuyées par l’AFPDE notamment au centre de santé Muhungano et Lusenda pour les réfugiés des camps de Lusenda et Mulongwe ainsi que dans la communauté hôte.

L’objectif étant de faire non seulement un état des lieux de service de kinésithérapie mais aussi de proposer des méthodes et approches pour améliorer cette prise en charge.

C’est ainsi que depuis mi-décembre 2020, l’AFPDE a doté ces deux structures en équipements dans le but de les transformer en des sites satellites locaux de réhabilitation à base communautaire. Sur 213 personnes consultées, il a été constaté  ce qui suit : 68 enfants sont à majorité frappés par le handicap physique nécessitant une prise en charge précoce pour corriger leur difformités,  31 personnes souffrent des séquelles de polio, 19 personnes avec le mal de pot et 6 personnes avec  amputation due aux séquelles balistiques.

Cette association mène aussi des consultations ophtalmologiques au bénéfice des réfugiés et des personnes de la communauté d’accueil dans les deux zones de santé de Nundu et Fizi. ACP/DR/CL/May