Cinq ans se sont écoulés depuis la disparition de la chanteuse du  gospel  Marie Misamu

0
436

Kinshasa, 18 janvier 2021 (ACP).- Les mélomanes de la musique gospel congolaise se sont souvenus, samedi, de la chanteuse Marie Misamu décédée à Kinshasa, le 16 janvier 2016, voici bientôt cinq ans.

De son vrai nom Marie Misamu Ngolo Ndombasi  alias « Miss Maria »,  « Ya Marie »,  « Ma Marie »,  elle est née le 16 novembre 1974 à Kinshasa. Cnteuse, auteur-compositeur, elle entame sa carrière dans les rangs de la musique gospel en 1996.  Mais, dès l’âge de 11 ans, après l’école, ses amis se réunissaient autour d’elle pour l’entendre chanter. Ensuite  elle développa  le style gospel aux côtés de l’évangéliste Debaba et participe à l’album du frère Debaba (Musamaliya), puis en featuring avec Debaba, c’est la sortie de l’album « Nazhirea,  Who’s that girl », en 1996.

C’est avec cet album que Marie Misamu commence à se faire un nom et connaît le succès. C’est en 2004 qu’elle s’impose comme une chanteuse populaire congolaise de référence, avec la sortie de l’album « Mystère du voile ». En 2008, elle sort l’album « Mystère du Voile (volume 2) », où l’on retrouve des chansons comme : « Salela ngai bikamwa », « Masolo ya kati », « Associé » et autres. Ensuite, elle collabores avec d’autres artistes musiciens chrétiens comme Charles Mombaya et continue à faire des concerts en Afrique et en Europe.

En 2014, elle sort « Mystère du voile, (volume 3) », avec la chanson « La Résurrection », dans lequel elle chante avec sa fille Ruth Misamu. A la surprise générale, dans la matinée du 16  janvier 2016, Marie Misamu meurt d’un malaise cardiaque lors d’une retraite de prière. Sa disparition suscite une vive émotion dans le monde musical congolais. Il y a lieu de signaler à son actif huit (8) albums solo, à savoir : « Nazhirea », « Vallée ya bacca »« Ma prière », « Béatitudes », « Mystère du voile 1 », « Mystère du voile 2 », « Face B Elonga » (100% Adorations) « Mystère du voile 3 », « La Résurrection ».

La défunte fut également styliste, modéliste, couturière et décoratrice. Elle a aussi participé à un film « Les habits neufs du gouverneur » avec l’artiste-musicien  Félix Wazekwa, signale-t-on. ACP/Kayu/Nig