Ituri : La SCCT a réalisé moins de 50% de ses recettes en 2020

0
72

Bunia, 19 Janvier 2021(ACP).- Le chargé d’administration de la Société congolaise de contrôle technique (SCCT) dans la province de l’Ituri, Serge Biti, a déploré la contre-performance réalisée par son service au cours de l’année 2020 en ne réalisant que moins de 50% de recettes.

M. Biti l’a déclaré lors d’un entretien avec l’ACP dans son bureau de travail.

Selon lui, cette contre-performance est liée à deux causes majeures à savoir, le désintéressement d’une frange importante de certains  détenteurs des engins roulants et la circulation des certificats de contrôle technique pirates qui est l’œuvre de certains agents véreux d’un service étatique bien identifié dans la ville de Bunia, dont il a tu le nom.

Pourtant, a-t-il souligné, le contrôle de l’état technique pour tout véhicule, moto, camion, qui se fait 02 (deux) fois l’an, soit de manière semestrielle, est une obligation  pour d’une part prévenir les cas d’accidents, et d’autre part, renflouer les caisses du trésor public et provincial afin de donner au gouvernent provincial en particulier les moyens de sa politique.

Serge Biti a révélé que grâce à la SCCT, l’exécutif provincial est capable de mobiliser beaucoup de recettes, au vu du nombre croissant des engins roulants, pour la plupart des motos et  véhicules qui circulent à travers la province de l’Ituri.

La SCCT est un service d’appui technique au ministère des Transports et voies des communications qui a pour mission, de lutter contre le taux d’accidents dans le cadre de contrôle technique. Elle accompagne la province de l’Ituri pour la maximisation des recettes, rappelle-t-on. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd