Quatre militaires nigériens tués et huit autres blessés dans une attaque terroriste

0
375

Kinshasa, 19 janvier 2021 (ACP) –  Quatre militaires nigériens ont été tués et huit autres  « gravement » blessés, lundi après-midi, dans l’explosion de leur véhicule sur un engin placé par le groupe terroriste Boko Haram, dans la région de Diffa (extrême sud-est du Niger), selon un communiqué du ministre nigérien de la Défense cité lundi soir par la télévision publique nigérienne Télé-Sahel.

Cet incident a eu lieu lundi aux environs de 15H00 (14H00GMT), au cours d’une poursuite engagée par les forces armées nigériennes, après une attaque du camp militaire à Chatimawangou, dans la région de Diffa, par la secte terroriste « vigoureusement repoussée » par l’armée, précise le communiqué.

« Les opérations de ratissage et de reconnaissance offensive » se poursuivent dans la zone, indique la même source.

Le ministre de la Défense a saisi l’occasion pour apporter « ses encouragements aux Force de Défense et de Sécurité FDS dans leur mission de défense de l’intégrité du territoire national ».

Les localités de cette partie méridionale du Niger subissent, depuis plus de quatre ans, les attaques meurtrières de Boko Haram à partir de ses positions du Nigeria. Elles ont fait des centaines de victimes civiles et militaires et plusieurs dizaines de milliers de déplacés tant au Niger qu’au Nigeria. ACP/ Fng/Zng/Cfm/GGK/Thd