L’Afrique du sud fustige un manque d’observation des mesures pour réduire les cas de Covid-19 dans le pays

0
80

 Kinshasa, 20 janvier 2021 (ACP).- Le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkize a fustigé un manque d’observation générale des restrictions imposées par les autorités, une raison selon lui de la multiplication des cas de covid-19 dans le pays, ont rapporté mercredi les médias locaux.

Cette seconde vague est arrivée plus vite que nous l’espérions, et, elle est même pire que ce à quoi nous nous attendions, à cause du degré de complaisance, de plusieurs dans notre société qui retirent le masque, vont à des grandes soirées. C’est la raison pour laquelle on enregistre plus de jeunes malades enregistrés dans cet hôpital, à cause de leur comportement, qui se sont lancés dans des activités.$, a-t-il fait remarquer.Le ministre sud-africain de la santé qui visitait les hôpitaux de Johannesburg où plusieurs centaines de personnes sont toujours hospitalisées, s’est par ailleurs félicité de l’interdiction de la vente d’alcool qui a permis de sauver des vies.

«Nous attendons de voir quel en sera l’impact, d’ici une semaine, nous mesurerons les effets et espérons sortir de cette vague tout doucement, Mais il y a aussi ceux qui sont encore le taux de personnes qui sont infectées, et sont encore hospitalisées », a-t-il déclaré.

Bien sûr, nous sommes encore en face de chiffres très élevés, donc si nous n’avions pas instituer ses niveaux, le niveau trois qui a modifié les restrictions, nous serions bien plus mal. Je pense qu’il est important pour chacun de nous de comprendre que nous avons sauvés des vies a cause des mesures très fortes que nous avons tous dû endurer au cours du processus, a indiqué Zwei Mkize.

L’Afrique du sud se bat avec la nouvelle variante du coronavirus qui a fait son apparition doublant les cas d’infections. Le pays compte plus d’un million de cas confirmés dont 38 288 décès. ACP/Kayu/KJI