Les évêques membres de la CENCO et de l’ACEAC en pleine célébration eucharistique à Beni

0
176

Kinshasa, 19 janvier 2021 (ACP)- Les évêques de l’Association des Conférences épiscopales de l’Afrique centrale (ACEAC) recommandent aux auteurs des atrocités dans la forêt de Beni d’arrêter de tuer leurs frères et de devenir des humains, lors d’une célébration eucharistique présidée lundi, en l’église de Beni Paida, par Mgr José Moko Ekanga, vice-président de la CENCO et évêque du diocèse d’Idiofa, a appris mercredi l’ACP d’une source de la CENCO.

Selon la source, cette célébration eucharistique avait pour objectif de prier pour l’instauration de la paix dans le territoire de Beni en particulier et dans la partie Est de la RDC, en général ainsi que de se souvenir de trois prêtres assomptionnistes kidnappés en la pro cathédrale de Beni Paida, première mission du diocèse de Butembo-Beni.

Le vice-président de la CENCO a, dans son homélie, justifié la présence de la délégation conjointe de l’ACEAC et de la CENCO en termes pathétiques : « Si nous sommes ici, c’est parce que nous ne voulons pas oublier nos prêtres de Mbau et toutes les personnes kidnappées. Nous sommes venus dénoncer cette culture de l’atrocité, à Beni, le Christ est toujours sur la  croix… A quand la résurrection ».

S’agissant de trois prêtres Augustiniens de l’Assomption kidnappés le 19 octobre 2012 en la paroisse Notre-Dame des Pauvres de Beni-Mbau dont la disparition reste jusque-là inconnue, à savoir, les pères Anselme Kakule Wasukundi, Edmond Bamptupe Kisughu et Jean Pierre Mumbere Ndulani, respectivement curé, vicaire et supérieur de la Communauté. « Ils ont été soustraits à l’affectation de leurs familles, de leurs confrères et des paroissiens de Mbau, ce qui a occasionné l’absence des prêtres durant cinq ans dans cette paroisse. Pour garder en mémoire leur présence, trois plantules mémorielles ont été bénies lundi 18 janvier 2021 à l’entrée de la concession de la paroisse au cours d’une cérémonie pleine d’émotions signale la source », souligne la source.

Les évêques de l’ACEAC appellent à une attention particulière aux besoins sociaux des militaires dans l’Est de la RDC

Les évêques regroupés au sein de l’ACEAC appellent les autorités publiques à se pencher urgemment aux problèmes sociaux des militaires dans l’Est du pays particulièrement ceux qui sont aux fronts à Beni et aux environs afin de leurs fournir régulièrement des rations et au payement de leurs soldes.

Les évêques l’ont dit, à l’issue d’une rencontre qu’ils ont eue avec le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Kasivita.

Les prélats catholiques ont invité les parties concernées à la concertation avec les officiers supérieurs de l’armée venus de Kinshasa et de Kisangani pour une mise au point sur la situation sécuritaire et opérationnelle dans la région de Beni.

Pour leur part, les interlocuteurs des évêques, membres de l’ACEAC ont sollicité l’intervention de la délégation épiscopale sous régionale et de l’Eglise catholique en général,  d’œuvrer à rétablir la confiance dans les relations entre les populations et les militaires fortement dégradées ces derniers temps à Beni.

La délégation conjointe de l’ACEAC et de la CENCO entame la 3ème étape de sa mission dans la ville de Butembo, puis, elle se dirigera en Ituri, chef-lieu de la province de l’Ituri.

ACP/Kobongolo