L’image de la femme congolaise, selon Mme Leila Zerrougui

0
110

Kinshasa,20 janvier 2021(ACP).– La  représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Mme Leila Zerrougui, a salué mercredi à Kinshasa, l’image positive de la femme congolaise qui, selon elle, subit de plein fouet les violences mais aussi la pauvreté, au cours de sa dernière conférence de presse des Nations Unies, peu avant de quitter ses fonctions à la tête de la MONUSCO.

La cheffe de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC qui est au terme d’un mandat de trois ans, a relevé toutefois l’image d’une femme congolaise travailleuse, toujours dans la rue pour vendre, dans les champs en vue de prendre en charge ses enfants.

Selon Leila Zerrougui, la femme congolaise est également engagée dans la politique où elle a sa place, elle se défend, elle est présente même dans les villages ».Elle a relevé que les violences sexuelles qui étaient perpétrées même par les forces armées ont diminué.

« On a fait un pas pour que ça devienne seulement une criminalité individuelle »,  a dit la cheffe de la MONUSCO, ajoutant qu’il y a une petite avancée sur ces questions pour construire une armée et une police républicaine.Juge de formation en Algérie, son pays, Leila Zerrougui a également travaillé à la commission des Droits de l’homme de l’ONU à Genève.

 ACP/N’kiere