Détérioration avancée du passage à niveau de camp Vangu à Lubumbashi

0
358

Lubumbashi, 21 janvier 2021 (ACP).- Le passage à niveau du camp Major Vangu à la jonction des routes Kafubu et Munama, l’avenue Sendwe et des rails de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) à Lubumbashi est en état de délabrement très avancé.

Ce passage à niveau est parsemé des nids de poule et des bains de cochons obligeant les chauffeurs des véhicules à ralentir la vitesse en dessous de dix kilomètres par heure.

Ce ralentissement est à la base des embouteillages, qui pour la plupart de temps s’étendent sur une distance de plus ou moins un kilomètre allant de ce passage à niveau à l’avenue Moero au centre-ville de Lubumbashi.

Les usagers de ces voies ont exprimé, mercredi, leur crainte de vivre un jour une situation macabre. Cédric Sango, un chauffeur de la ligne Kenya-centre-ville, indique qu’aucun agent de sécurité de la SNCC n’est commis en ce lieu pour barrer le passage des véhicules et signaler l’arrivée d’un train.

Et les piétons et les véhicules, personne n’observe la mesure de sécurité, interdisant le stationnement ou la circulation sur la voie ferroviaire, s’insurge-t-il. Il déplore également que les agents de la Police nationale congolaise commis à la régulation de la circulation routière au niveau de cette barrière ne veillent pas à cette situation, qui pourtant constitue un danger.

Il appelle la SNCC à placer un agent à ce passage à niveau, comme ce fus jadis, en vue de limiter les risques d’accident. Il invite par ailleurs, les services d’entretien routier à la réhabilitation de cet endroit pour rendre fluide la circulation routière. ACP/FNG/ZNG/Awa