La chancelière allemande espère discuter de l’avenir du gazoduc Nord Stream 2 avec la nouvelle administration américaine

0
208

Kinshasa, 22 janvier 2021 (ACP).- La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré jeudi qu’elle souhaitait discuter, avec l’administration du nouveau président américain Joe Biden, du projet de gazoduc germano-russe Nord Stream 2, qui fait l’objet de sanctions de la part des Etats-Unis, ont rapporté vendredi les médias internationaux..

Au cours d’une conférence de presse, Mme Merkel a déclaré que certains litiges transatlantiques, dont celui qui porte sur le projet Nord Stream 2, devaient encore être réglés avec la nouvelle administration américaine. L’Allemagne et les Etats-Unis doivent « tout mettre sur la table« , afin de clarifier dans quelle mesure Washington peut accepter ce projet, a-t-elle affirmé. De tels débats pourront désormais avoir lieu « sur une base de convictions partagées plus large qu’auparavant« . Il existe en effet « plus de marge pour parvenir à un accord politique avec le président Biden », a-t-elle précisé.

Mme Merkel a également salué les décrets que M. Biden avait signés immédiatement après sa prise de fonctions. Elle s’est réjouie qu’il soit à nouveau possible de travailler avec les Etats-Unis au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Accord de Paris sur le climat. « Nous ne pouvons plus nous appuyer uniquement sur une entente politique » avec l’administration Biden, dans la mesure où il est nécessaire d’avoir une discussion sur « la manière d’agir dans l’intérêt des deux pays », a-t-elle ajouté. « L’Europe devra assumer davantage de responsabilités, non seulement sur le plan militaire, mais aussi dans l’arène diplomatique et dans de nombreux autres domaines. En Allemagne, nous sommes prêts pour cela, et l’Union européenne est également prête pour cela« , a expliqué Mme Merkel.

Mercredi, le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert a transmis sur Twitter les félicitations d’Angela Merkel à Joe Biden et à la vice-présidente américaine Kamala Harris pour leur investiture. « J’attends avec impatience un nouveau chapitre de l’amitié et de la coopération germano-américaines », a notamment déclaré Mme Merkel. ACP/Kayu/Nig