La décision suspendant le processus de  liquidation de la BIAC jugé imprudent, selon le Déogratias Mutombo

0
90

Kinshasa, 22 janvier 2021 (ACP).- Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) a indiqué lors de la cérémonie d’échange des vœux  mercredi à Kinshasa, que la décision du Conseil d’Etat  suspendant le processus amorcé de liquidation de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC), n’est pas prudente.

Le gouverneur de la BCC  estime que cette décision du Conseil d’Etat n’est pas prudente en raison des complications qu’elle introduirait pour régler la situation de cette banque et rendre possible le désengagement envers sa clientèle. « Bien malheureusement, le processus amorcé de liquidation a été suspendu par des manœuvres dilatoires des dirigeants de cette banque dissoute. Je dois relever que cette décision de suspendre les opérations de liquidation n’est pas prudente en raison des complications qu’elle introduirait pour régler la situation de cette banque et rendre possible le désengagement envers sa clientèle. Car la décision de la BCC a été, non seulement conforme aux prescrits des lois en vigueur et aux meilleures pratiques internationales en la matière, mais aussi dans l’intérêt de la population dont l’épargne avait été placée dans cette banque. Malencontreusement, cela n’est pas le cas », a-t-il déclaré.

En date du 10 novembre 2020, le Conseil d’Etat avait ordonné la suspension des décisions de dissolution forcée, de mise en liquidation forcée et de la désignation du liquidateur de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC), prise par la Banque centrale du Congo (BCC), rappelle-t-on. ACP/Kayu/Nig