La RDC présente la candidature de Faustin Luanga Mukela au poste de Secrétaire exécutif de la SADC

0
185

Kinshasa, 22 janvier 2021 (ACP).- Le gouvernement congolais a présenté la candidature de Faustin Luanga Mukela au poste de Secrétaire exécutif de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères de la RDC  remis jeudi à l’ACP.

Selon ce communiqué signé par Marie Tumba Nzeza, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères,  Faustin Luanga Mukela   devra remplacer à ce poste Dr Stergomena Lawrence Tax, dont le mandat arrive à son terme au mois d’août 2021.

Avec 25 ans d’expérience nationale et internationale sur des questions relatives au développement économique, Faustin Luanga Mukela dispose des atouts nécessaires pour faire de la SADC une communauté d’intégration capable de promouvoir  une croissance économique durable et équitable ainsi que le développement socioéconomique par le biais de système de production efficient, d’une coopération et d’une introduction plus importantes, d’une bonne gouvernance, d’une paix et d’une sécurité durables, de sorte que la région de l’Afrique australe puisse devenir un acteur compétitif et efficace dans les relations internationales et l’économie mondiale.

Qui est  Faustin Luanga Mukela ?

Faustin Luanga Mukela est actuellement haut fonctionnaire à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où il travaille depuis 1996. De 2001 à 2003, il est conseiller économique et du développement du Chef de l’Etat congolais avec rang du ministre d’Etat.

De 2004 à 2006, il occupe les fonctions d’administrateur du Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion(DDR) de la RDC.

De 2008 à 2013, il est chef du département et coordonnateur régional pour les départements d’Afrique (un portefeuille de 54 pays), d’Asie et Pacifiques (un portefeuille de 47 pays), au sein de l’OMC. Faustin Luanga Mukela est aussi professeur d’économie, des finances et d’économétrie à l’Université de Nagoya au Japon ainsi qu’à l’Université internationale de Genève en Suisse.

Chercheur international sur les questions du commerce, des finances et du développement, il conseille les pays membres de l’OMC et les communautés régionales, telle que la SADC, sur la gouvernance commerciale et économique, en intégrant les politiques commerciales et industrielles dans leurs politiques de développement et tirer meilleur profit des chaînes de valeurs globales et régionales et des processus d’intégration régionale comme la SADC, l’UEMOA, la ZLECAF, tout en participant d’une manière effective et efficiente au système de commerce multilatéral. ACP/Kayu/Nig