La seconde vague du Covid-19 menace l’Afrique

0
261

Kinshasa, 22 janvier 2021 (ACP).- L’Afrique fait face à une seconde vague de la pandémie du Covid-19 avec plus de 3.3 millions de cas et 81.000 vies tristement perdues, selon le centre africain de contrôle et de prévention chargé de suivre l’évolution du virus( CDC ), cité par les médias internationaux.

Les cas ont augmenté en moyenne de 14 % chaque semaine au cours du dernier mois et, selon John Nkengasong, le directeur du CDC le taux de mortalité est de 2,5 %, au-dessus de la moyenne mondiale de 2,2 %.

Une augmentation des cas due sans doute à la période des fêtes, explique Matshidiso Moeti, la responsable Afrique de l’OMS  « Le premier pic observé en juillet a été largement dépassé par celui de décembre, et les cas continuent de s’accélérer à une vitesse rapide. Je pense qu’il s’agit de la combinaison de deux facteurs, certainement la lassitude des mesures et la période festive avec les voyages et les rencontres », a-t-il ajouté. Plusieurs pays sur le continent font face à cette virulente deuxième vague de l’épidémie, à l’image de l’Afrique du Sud, pays de loin le plus touché avec un peu plus d’1 million de cas et plus de 38 000 morts.

 L’Afrique du Sud, qui tient la présidence de l’UA a annoncé avoir acquis pour le compte du continent 270 millions de vaccins. De plus, 30 millions de doses sont également attendues d’ici le mois de mars selon Matshidiso Moeti, la responsable Afrique de l’OMS. « 30 millions de doses sont attendues, et je le dis avec quelques réserves, ses vaccins vont commencer à arriver en mars. Ils seront destinés prioritairement aux médecins, aux groupes prioritaires et seront distribués pour couvrir toutes les personnes vulnérables », a-t-il indiqué. Le programme COVAX de l’OMS veut fournir 600 millions de doses de vaccin Covid-19 à l’Afrique d’ici la fin 2021. En attendant, ses vaccins, l’Union africaine a entamé des pourparlers avec la Russie et la Chine pour obtenir plus de doses. ACP/Kayu/Nig