Le Président Félix Tshisekedi échange les vœux avec le corps diplomatique accrédité à Kinshasa

0
189

Kinshasa, 22 janvier (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a procédé à la cérémonie d’échange de voeux pour l’année 2021 avec les ambassadeurs accrédités en RDC et les chefs des Missions diplomatiques, au cours d’une cérémonie solennelle organisée vendredi au Palais de la Nation, dans la commune de la Gombe.

Le Chef de l’Etat a, dans son discours de circonstance, présenté aux membres du Corps diplomatique, à leurs familles, leurs Etats et organismes qu’ils représentent, les vœux les meilleurs pour l’année nouvelle, au cours d’une cérémonie solennelle organisée vendredi, au Palais de la Nation.

Il les a remerciés tous,  pour avoir répondu présents à cette cérémonie d’échange des voeux qui, a dit le Chef de l’État, constitue une occasion de passer en revue les points saillants de l’année précédente.

Pour le Président Félix Antoine Tshisekedi, l’année 2020 était une année troublante pour toutes les Nations du monde. La RDC, a souligné le Chef de l’État, a fait face non seulement a l’épidémie d’Ebola, dans la province de l’Equateur, mais également et surtout à la pandémie de la COVID-19.

Grâce aux efforts conjugués avec de partenaires, on a vaincu l’épidémie d’Ebola, a dit le Chef de l’État, avant d’insister sur la solidarité des nations pour vaincre la COVID-19. Dans cette lutte commune pour faire face à ces maladies meurtrières, Félix Tshisekedi s’est dit marqué par le soutien des pays et organismes partenaires de la RDC.

Il a remercié le Corps diplomatique pour le soutien et l’accompagnement dont il est bénéficiaire depuis le début de son mandat et plus particulièrement dans la résolution des crises en RDC.

Auparavant, le Corps diplomatique accrédité en RDC avait  présenté ses vœux de nouvel an au Président de la République, Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo,

Il s’agit des ambassadeurs, des chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC, des chargés d’affaires, des chefs du système des Nations unies, des représentants des organisations régionales et sous-régionales ainsi que des directeurs et chefs de service au ministère des Affaires étrangères de la RDC.

L’ambassadeur du Congo/ Brazzaville a Kinshasa, Clément Yandoma et vice-doyen du Corps diplomatique avait déclaré que la RDC, sous le leadership du Président Félix Tshisekedi, a fait face avec courage et détermination à ce choc sanitaire, par une organisation pragmatique et des mécanismes renforcés.

«L’adoption des mesures drastiques de prévention et de protection, annoncées dans ses discours des 18 et 24 mars 2020, ainsi que l’instauration de l’état d’urgence ont permis à la RDC d’atténuer l’impact de cette pandémie, malgré ses graves répercussion», a encore dit l’ambassadeur Clément Yandoma.

Il avait indiqué, par ailleurs, que le Corps diplomatique formule le souhait de voir tous les acteurs politiques et de la Société civile privilégier la paix et la cohésion nationale, gage de la stabilité et du développement de la RDC.

Il avait ajouté que le Corps diplomatique condamne avec fermeté les actes barbares et criminels des forces négatives qui endeuillent les paisibles populations dans l’Est du pays et appuie tous les efforts déployés en vue de restaurer l’autorité de l’État et de mettre fin définitivement à l’insécurité récurrente dans cette partie du territoire national.

Au moment où la RDC est appelée à présider aux destinées de l’Union africaine pour l’exercice 2022-2022, avait dit l’ambassadeur Yandoma, le Corps diplomatique souhaiterait renouveler au futur Président de l’UA sa disponibilité à l’accompagner pour une présidence qui fera rayonner encore plus l’organisation continentale.

Il avait aussi indiqué que le Corps diplomatique salue l’implication de la RDC en 2020, dans les processus de médiation de paix, de bons offices et de règlement pacifique des conflits sur le continent, en général, et dans la sous-région des Grands Lacs, en particulier.

«Nous sommes convaincus de votre credo pour la paix, la sécurité et la bonne gouvernance, pour une Union africaine au fait des enjeux stratégiques mondiaux qui est appelée à jouer un rôle de premier plan dans le concert des nations et pour l’Afrique que nous voulons tous», avait conclu le vice-doyen du Corps diplomatique. ACP/Kayu/Nig