Plaidoyer pour l’adoption des documents stratégiques de sécurité routière

0
70

Kinshasa, 22 janvier 2021 (ACP).- Le président de la Commission nationale de prévention routière (CNPR), Jean Rémy Nganga Manzima, a plaidé, vendredi, à Kinshasa pour l’adoption à  tous les niveaux de l’administration publique compétente, les documents stratégiques de sécurité routière. Jean Rémy Nganga Manzima l’a dit au cours d’un entretien avec l’ACP, précisant qu’il s’agit  de documents inhérents à  La politique nationale et le plan stratégique en matière de la sécurité routière en RDC.

Selon M. Nganga, ces documents permettront à la RDC de créer un système de transport routier mieux adapté, en tenant compte de la vulnérabilité du corps humain, d’avoir un système sûr pour éviter des fréquents accidents, de disposer d’une législation qui lutte contre les facteurs sous-jacents des accidents de la circulation comme la conduite à grande vitesse sous les effets de l’alcool.

Ils permettront également d’intégrer de manière cohérente les actions touchant les usagers de la route, les véhicules, le niveau de l’environnement et impliquer les services de santé, le système judiciaire, les établissements scolaires, les ONG, les industries automobiles, la police et les assureurs etc…   « Il s’agit d’un mécanisme qui vise à respecter les lois et les règlements par les usagers de la route », a-t-il dit en ajoutant que les défis relatifs à l’état des routes ne seront relevés que si le pays se dote d’une bonne politique nationale et d’un plan d’action nationale adapté à son contexte.

Le président Nganga a, à cette occasion, salué l’engagement du ministre des Transports et voies de communication, Didier Mazenga Mukanzu, qui ne ménage aucun effort pour relever les défis liés à la sécurité des usagers de la route. ACP/Kayu/Nig