Soutien de la Cour constitutionnelle au Consortium de la société civile sur des crimes commis dans l’Est du pays

0
253

Kinshasa, 22 janvier 2021(ACP).- Le président ad intérim de la Cour constitutionnelle, Evariste Prince Funga Molima, a promis son soutien à la démarche du Consortium de la société civile, les Eglises et les mouvements citoyens, autour des crimes commis dans l’Est de la RDC.

Le porte-parole du Consortium de la société civile, le révérend Eric Senga l’a déclaré, mercredi, à l’issue de l’audience accordée à cette structure par le président ad intérim de la Cour constitutionnelle, en son cabinet de travail dans la commune de la Gombe.

Selon lui, le président a.i de la Cour constitutionnelle a délégué son point focal auprès du Consortium en vue de faciliter la communication entre la haute Cour et les membres de cette structure de la société civile.

Il a indiqué que  la démarche  du Consortium vise une véritable réconciliation nationale afin de consolider l’unité nationale, établir les responsabilités, sanctionner  les coupables et obtenir réparation mais aussi des excuses publiques de la part des coupables.

« Les crimes odieux commis dans l’Est de la RDC et repris dans le rapport Mapping de l’ONU doivent être punis et les préjudices causés réparés à travers une justice transitionnelle », a dit le révérend Senga au nom du Consortium de la société civile et les mouvements citoyens.

Le Consortium  a entamé, depuis  octobre 2020, une tournée de plaidoyer auprès du Premier ministre, du président du Senat, du président de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) et du  vice-ministre de la Justice et gardes de sceaux ainsi que des représentations des organisations internationales en RDC. ACP/Kayu/Nig