La « Solidarité Kambelembele » préoccupée par le développement de la province du Maniema

0
263

 Kindu,  23 janvier  2021(ACP).- Le développement de la province du Maniema a été au centre d’une rencontre d’échanges, au restaurant-bar Le Palmier dans la commune de Kasuku à Kindu, en marge du deuxième anniversaire de l’Asbl « Solidarité Kambelembele», regroupant, en dehors de leurs couleurs et tendances politiques, les fils et filles  du terroir aussi bien de la diaspora que ceux résidant sur la terre de leurs ancêtres, a appris l’ACP.

Selon la source, tous les participants, plus de 300 venus aussi bien de l’étranger que des autres provinces de la RD Congo, ont pris l’engagement de concourir à cultiver l’unité, la solidarité et  la communion de cœur entre tous les fils du terroir pour le développement et l’émergence de ce qu’ils ont tous en commun et de plus cher, le Maniema où reposent à jamais leurs aïeux, parents, frères et sœurs.

Pour eux, l’émergence du Maniema passe impérativement par l’implication de tous dans le développement de leurs villages natals qui ont grandement besoin d’être modernisés et équipés en infrastructures sociales essentielles pour favoriser l’accès à la scolarisation des enfants, aux soins de santé de qualité ainsi qu’à l’eau et à la communication avec le reste des provinces et du monde.

Les participants de la diaspora ont mis à profit cette rencontre pour déplorer le tribalisme et l’instrumentalisation de la jeunesse par des acteurs politiques sur qui reposent tous les espoirs de leurs électeurs. La culture de haine tribale et des propos discourtois et déshonorants est un frein au développement et à l’émergence du Maniema dont la Solidarité Kambembelele  fait son cheval de bataille, ont-ils renchéri.

Le deuxième anniversaire de Solidarité Kambemelele était une opportunité pour quelques dignitaires du Maniema, dont Emmanuel Ramazani Shadary et Joseph Kokonyange Witanene pour exhorter les fils et filles du Maniema d’enterrer la hache de guerre tribale et querelles ethniques et de regarder tous dans la même direction  pour le développement de leur terre natale.

Auparavant, le ministre provincial de l’Intérieur, sécurité et garde de sceau  qui avait présidé la cérémonie au nom du gouverneur de province, avait invité les participants à faire des propositions concrètes à titre d’apport du pouvoir public pour la réussite de leurs projets  de développement au bénéfice de la province du Maniema en général, et de leurs villages en particulier, a conclu la source. ACP/ZNG/KJI