Éducation constitue l’un des piliers de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi

0
936

Kinshasa, 25 janvier 2021 (ACP).- Le Coordonnateur de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT),  Joel Makubikua a dans une déclaration rendue publique dimanche, affirmé  que l’éducation est l’un des piliers de son organisation.

Joel Makubikua a fait cette déclaration à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’éducation, le 24 janvier de chaque année, dont l’an 2021 a axé son le thème sur : « relancer et redynamiser l’éducation pour la génération Covid-19 ».

Selon lui, l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture  (UNESCO), a noté que cette célébration est une occasion de donner la parole à la génération Covid-19 pour qu’elle exprime ses préoccupations et ses aspirations face à un avenir marqué par une récession économique et le changement climatique et de célébrer les initiatives menées par les gouvernements,  les éducateurs et les organisations ainsi que les partenaires susceptibles de remobiliser l’éducation au service des principes d’équité et de pertinence.

Il  a fait savoir que la troisième édition de la journée internationale de l’éducation intervient au lendemain de la pandémie de covid-19 qui a entrainé, à l’échelle mondiale, une perturbation de l’apprentissage d’une ampleur et d’une gravité sans précédent, telles que la fermeture des écoles, des universités et autres établissements d’enseignement.

En octobre dernier à Londres, a-t-il dit, l’UNESCO a organisé la réunion mondiale sur l’éducation au cours de laquelle plus de 70  pays ont exprimé un engagement fort en faveur de la protection du financement de l’éducation ainsi que la mise en œuvre de quelques actions à mener d’ici fin 2021 afin de préserver l’éducation.

La Première Dame de la République démocratique du Congo a compris que cet engagement en faveur de l’éducation depuis 2019 a fait qu’elle considère  l’éducation  comme l’un des piliers  des missions de sa Fondation qui porte son nom, a souligné le Coordonnateur de la FDNT.

Ce, par cette ambition que la FDNT a lancé un programme ambitieux d’octroi de bourses d’études « Excellentia » à l’intention des finalistes des humanités ayant réussi avec brio à l’examen d’Etat, a expliqué le coordonnateur de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

M.Joel Makubikua a fait savoir que pour la première édition de ce programme de bourses, 114 lauréats de l’Examen d’Etat édition 2018-2019 ayant obtenu au moins 80% ont bénéficié de cette bourse universitaire, dont 94 dans des universités locales et 10 dans des universités en France et 10 autres dans des universités au Maroc pour un cursus complet de 5ans.

S’agissant de la deuxième édition d’Excellentia, a-t-il poursuivi, 174 lauréats de l’Examen d’Etat édition 2019-2020 ont été soumis à un test d’évaluation, qui a permis de sélectionner  57 candidats bénéficiaires de la bourse universitaire.

Il a par ailleurs  fait savoir qu’en dehors de la bourse Excellentia, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a octroyé 31 bourses aux médecins congolais pour une formation en diabétologie en partenariat avec Merck Fondation, a ajouté son coordonnateur, ajoutant que toujours dans le cadre de son engagement pour une éducation de qualité pour les congolais, la FDNT mène de plaidoyer auprès des autorités compétentes et de ses partenaires pour la réhabilitation des écoles, a indiqué Joel Makubikua. A ce jour,  plusieurs écoles sont en cours de réhabilitation.

Programme  de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi  2020-2021

Par ailleurs,  dans le cadre de son programme « rentrée scolaire pour tous 2020-2021», La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a offert 30.000 uniformes dans au moins 6 provinces de la RDC, un soutien de taille à la gratuité de l’enseignement initiée par le Président de la République.

La Première dame Denise Nyakeru Tshisekedi a sensibilisé les élèves finalistes de l’Examen d’Etat 2019-2020, particulièrement les filles à bosser dur pour être éligible à la bourse Excellentia. « Car une fille, femme bien formée, bien éduquée est source de développement d’une nation. C’est aussi dans le cadre de l’autonomisation de la femme qui passe par l’éducation qu’elle a lancé la réhabilitation du Centre féminin Marie-Antoinette  Mobutu qui encadre les filles en coupe et couture, hôtellerie, hôtesse et autres », a déclaré la Première dame.

Le Coordonnateur de la Fondation a également fait savoir que la « Bourse Excellentia », est un soulagement pour les bénéficiaires et leurs parents, soulignant que la bourse « Excellentia »  a permis à certains bénéficiaires de réaliser leurs rêves. Etant donné que certains finalistes au terme de leurs humanités ont beaucoup d’ambitions pour se lancer dans une autre belle aventure qui est celle de poursuivre les études universitaires. Il y a de ceux-là qui s’arrêtent au niveau du diplôme des humanités faute des moyens financiers pour  poursuivre leurs études universitaires.

La bourse « Excellentia » est un soulagement pour les bénéficiaires et leurs parents. Un programme lancé au moment opportun pour permettre aux jeunes congolais d’etre des élites et d’apporter leur pierre à la reconstruction de ce beau pays., a-t-il dit, avant d’indiquer que la jeunesse est l’avenir d’une nation. Il ne s’agit pas de n’importe quelle jeunesse, Il s’agit bien d’une jeunesse bien formée, bien outillée, capable de relever le défi de la mondialisation. C’est bien ça, la vision de l’initiatrice de la Bourse « Excellentia ».

S’exprimant en cette journée de l’éducation, une bénéficiaire de la bourse EXCELLENTIA  relate son histoire. « C’est Merdie Tazi Dyavanga étudiante en médecine  à l’Université catholique de l’Ouest en France. Cette boursière de la FDNT a obtenu son diplôme d’Etat au Lycée Motema Mpiko avec 89 %, en section scientifique, option Biochimie. « La  bourse « Excellentia » qui couvre actuellement mes études est le moteur d’accomplissement de mes projets. Elle a apporté de la clarté dans mes projets en général et celle de mes études en particulier», « .

Comme toute jeune fille finaliste en biochimie, Merdie Tazi pensait poursuivre ses études en médecine à l’étranger pour une formation efficace et avoir un horizon plus large du domaine médical  afin de rendre service plus tard à la nation qui l’a vue naitre.  Cette boursière  est très reconnaissante envers la Première Dame pour la mise en œuvre de ce programme qui l’accompagne aujourd’hui dans la réalisation de l’un de ses plus grands projets, a soutenu Merdie Tazi depuis la France., a expliqué M. joel Makubikua.

Un autre bénéficiaire, c’est Blaste Mulamba qui est en préparatoire à l’UNIKIN, faculté de polytechnique.  Pour lui, « Excellentia » est un programme qui vise à récompenser les élèves qui se distinguent lors des épreuves d’Exétat.

Ce programme se démarque de la mêlée en ce qu’elle vise et contribue à la formation d’une élite nationale. D’une part, les élèves qui repoussent leurs limites, qui se surpassent pour bénéficier de cette bourse combien sélective. D’autre part, réaliser un travail soutenu pour passer de classe.

Blaste est passionné des nouvelles technologies de l’information ce qui explique sa présence en sciences de l’ingénieur dans la faculté de polytechnique.  « La bourse m’a beaucoup aidée car elle couvre à 100% mes besoins. Sorti d’une famille nombreuse, la bourse a permis à mes parents d’épargner et de souffler », a soutenu ce jeune homme. Il n’a pas manqué de saluer la Fondation de la Première dame pour cette très belle initiative avant d’encourager les bénéficiaires des prochaines éditions.

Pour un parent qui a requis l’anonymat,  a- t-il fait savoir, la bourse « Excellentia » lui a permis de faire étudier deux enfants à l’université en prenant en charge un seul étant donné que l’autre est pris en charge complètement par la Fondation de l’épouse du Président de la République.

Fonctionnaire de son état, ce père de famille s’est battu pour que ces enfants finalistes des humanités puissent terminer leurs humanités. Il se disait que dès qu’ils vont obtenir leurs diplômes, le plus jeunes va faire la formation professionnelle pendant que le grand-frère va progresser.

Selon lui, l’initiatrice de la bourse Excellentia était inspirée par le Saint esprit pour lancer ce programme au bon moment.  Il ne cessera de prier pour que l’Eternel puisse envoyer plusieurs partenaires auprès de la Fondation afin qu’il puisse  accompagner ce programme ambitieux pour le bonheur des jeunes congolais. ACP/Kayu/Nig/NKV/MNI