Hausse de prix  de cossettes  de manioc  sur le marché de Kinshasa

0
111

Kinshasa, 25 janvier 2021 (ACP).- Les prix de certains produits   de grande consommation tels que les cosettes de manioc, le riz, le sucre ainsi que le charbon de bois ont connu une hausse de prix sur le marché de Kinshasa, au cours de la période allant du 25 décembre 2020 au 25 janvier 2021, révèle  une enquête minute menée par l’ACP dans les différents marchés  disséminés  à travers la ville de Kinshasa.

Selon l’enquête, un sac de cosettes de manioc en provenance des provinces du Kwilu et du Kongo Central qui coûtait 100.000 (cent mille) FC se vend actuellement 130.000 (cent trente mille) FC, soit une augmentation de  30.000 (trente mille) FC.

Un sac de riz de 50 kg en provenance d’ Asie, spécialement de la Thaïlande et de la chine, qui se vendait à 83.500 (quatre-vingt-trois mille) FC se négocie présentement à 85.500 (quatre-vingt-cinq mille cinq cents) FC, soit une augmentation de 2.000 (deux mille) FC.

Un sac du sucre de la compagnie Sucrière de Kwilu-Ngongo, basée dans la province du Kongo central est passé de 92.000 (nonante deux mille) FC à 95.000 (nonante cinq mille) FC, soit un surplus de 3.000 (trois mille) FC,  celui de charbon de braise en provenance du plateau de Bateke qui coutait à 30.000 (trente mille) FC revient aujourd’hui 33.000 (trente-trois mille) FC, soit une hausse de 3.000 (trois mille) FC.

La même enquête révèle que les autres produits, à savoir le carton  de viande de bœuf de marque « TS » en provenance de la Turquie, le carton de cuisses de poulets de 10 kg ainsi que le carton de poulets poids 13 (1.300 g) contenant 10 (dix) pièces en provenance de l’Europe ont  observé une  légère hausse de prix au cours de la période sous examen,  en se vendant respectivement à 272.000 (deux cent soixante-douze mille) FC contre 269.000 (deux cent soixante-neuf mille) FC ; 40.000 (quarante mille) FC contre 37.000 (trente-sept mille) FC ; 72.000 (soixante-douze mille) contre 68.000 (soixante-huit mille) FC.

Un  carton de savon le coq de 36 Pièces, un  sac de farine de froment de 25 kilos ont connu également une légère augmentation  de prix  en se négociant  13.000 (treize mille) FC contre 12.000 (douze mille) FC ; 14.000 (quatorze mille) FC contre 13.000 (treize mille) FC.

Cependant, les vivres secs tels qu’un sac de haricots de 100 kg venant de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu, un  sac de maïs graine en provenance du Kasaï et les surgelés comme le carton de  poissons chinchards  de 30 Kg 20 +,  ont observé une baisse de prix sur les marchés. Ils se négocient  respectivement à 190 (cent quatre-vingt-dix) USD contre 210 (deux cent dix) USD ; 95.000 (quatre-vingt-quinze mille) FC contre 110.000 (cent dix mille) FC et 150.000 (cent cinquante mille) FC contre 165.000 (cent soixante-cinq) FC.

Tandis que  les prix de produits comme  le carton de poissons  salés  de 9 Kilos en provenance de Brazzaville, le carton de tomates de marque « Lion » de 70 (soixante-dix) grammes contenant 100 (cent) pièces, le carton de sardine « Anny » de 125 (cent vingt-cinq) grammes  contenant  50 (cinquante) pièces, un bidon d’huile végétale de marque « OKI », un sac de sel iodé, sont restés stables sur le marché.

Ces produits ont gardé respectivement les prix suivants : 104.000 (cent quatre mille) FC ; 30.000 (trente mille) FC ; 60.6000 (soixante mille six cents) FC ; 16.000 (seize mille) FC et 13.000 treize mille) FC. Selon certains commerçants interrogés sur les lieux, ils attribuent la hausse des prix des différents produits à la rupture des stocks après les festivités de fin d’année.

 ACP/Kayu/Nig/NKV/MNI