Faida Mwangila assurée du soutien de ses paires pendant son mandat à l’ONU-femmes

0
285

Kinshasa, 26 janvier 2021 (ACP).- Mme Faida Mwangila, nommée conseillère spéciale de la Direction exécutive de l’ONU–femmes en poste à Bamako au Mali, a été assurée du soutien de ses paires de la société civile lors de la visite que ces dernières ont effectuée auprès d’elle, le week end dernier, a rapporté mardi à l’ACP, une actrice de cette structure citoyenne.
La délégation de la société civile composée de trois responsables des mouvements citoyens, à savoir Mmes Merry Kathutu d’ «Envolde», Mi-Josée Kitoko de «FIFEDH» et Anny Furaha de «Mandeleyo ya Congo» ont exhorté leur interlocutrice à travailler pour l’honneur de la RDC en général, et celle de la femme congolaise en particulier.

Elles lui ont dit que le combat pour la promotion de la femme africaine doit être son leitmotiv et son cheval de bataille. Pour y parvenir, ces actrices sociales lui ont demandé de toujours puiser dans ses ressources et expériences de ministre honoraire du Genre, famille et enfant et de d’activiste reconnue pour la défense des droits de la femme.

Très satisfaite et touchée par le geste de ses paires, Faida Mwangila leur a promis de tout faire pour mériter la confiance de la hiérarchie de l’Onu-femmes et des millions des Congolais, sous les auspices du Président de la République, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi qui place la femme au centre de toutes ses actions.

Elle a saisi l’occasion pour prodiguer de sages conseils à ces visiteuses qui se résument par le travail à l’unisson qui ennoblit l’homme, avant d’insister sur le plaidoyer que la société civile doit mener pour dénoncer les violences faites aux femmes et la ségrégation dont celle-ci est victime.

Pour la conseillère à l’Onu-femmes, le rôle de la femme dans la société n’est plus à démontrer d’autant plus que ce sont elles qui ont soutenu tant des ménages que des communautés entières depuis belle lurette particulièrement pendant la période de basse conjoncture.

A ce jour, la femme peut se sentir à l’aise car elle se retrouve dans tous les secteurs d’activités et rend des services à la satisfaction de tous, a-t-elle affirmé. Elle rassuré ses hôtesses qu’elle aura toujours besoin de leurs conseils et expertise pour mener à bien sa tâche.

Au terme de cette rencontre, ces trois grandes dames de la société civile ont étalé, à l’intention de leur interlocutrice, l’agenda des activités à réaliser au cours de l’exercice 2021, avant de lui offrir un agenda et un stylo, des outils de travail dont elle aura besoin dans sa noble mission dans ce pays de l’Afrique de l’ouest. ACP/