La libéralisation du marché des assurances évoquée au ministère des Finances

0
179

Kinshasa, 26 janvier 2021(ACP).– Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli a échangé, le week-end, avec les responsables de la Société nationale d’assurance (SONAS) et de l’Autorité de régulation et de contrôle d’assurance (ARCA), pour se rendre compte de la situation de la libéralisation du marché des assurances en République démocratique du Congo, a appris lundi l’ACP de ce ministère.

Le ministre Sele a été éclairé par les explications fournies par le directeur général ad intérim de l’ARCA, Alain Kaninda. «Il a fallu que la SONAS se mette en règle avec la réglementation en vigueur. Et je peux vous rassurer, avec toutes les explications de l’ARCA, que la SONAS s’est réellement mise en règle avec l’Etat congolais.

Maintenant, le gouvernement doit accompagner la SONAS pour permettre à cette société de se mettre au  niveau standard, pour faire face à la concurrence inhérente à la libéralisation du marché congolais d’assurance », a  déclaré le ministre  Sele Yalaghuli, au sortir de  ladite séance de travail.

Le ministre des Finances a réaffirmé, à l’occasion, la volonté politique du gouvernement d’accompagner les actions de la SONAS.

« La volonté politique est là. Et tout réside au niveau de la volonté politique. Cette volonté politique a été exprimée par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, au cours du Conseil des ministres, a-t-il martelé, ajoutant que la Société nationale d’assurance ne disparaîtra pas malgré la concurrence ».

Le marché des assurances en République démocratique du Congo est l’un des secteurs prometteurs du développement. Ainsi, le gouvernement  compte mettre des bouchées doubles pour offrir à la SONAS tous les moyens nécessaires à son redressement, rappelle-t-on. ACP /Fng/Zng/Cfm/GGK/Thd