Coup d’envoi à Kinshasa de la campagne de recouvrement de l’impôt foncier 2021

0
177

Kinshasa, 27 janv. 2021 (ACP).-Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a donné, mardi, au siège de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), situé dans la commune de Gombe, le coup d’envoi de la campagne de recouvrement de l’Impôt foncier et l’impôt sur le revenu locatif (IRL) qui s’étendra jusqu’au 1er février prochain, rapporte un document de la cellule de communication de l’Hôtel de ville parvenu, mercredi, à l’ACP.

Présent également à cette cérémonie, le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Godefroid Mpoyi et le gouverneur ont ensemble prêché par l’exemple, en s’acquittant de leur devoir civique par le paiement aux guichets aménagés pour la circonstance de leur impôt, après avoir rempli toutes les formalités requises.

L’autorité provinciale a demandé aux cadres et agents des autres services et régies opérant dans la ville et soumis à ce genre d’impôts de leur emboiter les pas, en vue de doter l’exécutif urbain des moyens de sa politique de reconstruction des différentes infrastructures de base de la capitale.

« Payer son impôt est un devoir civique, une preuve qu’on aime sa ville et qu’on tient à son développement intégral », a-t-il indiqué, tout en relevant à cette même occasion, certains ouvrages déjà réalisés par la ville et d’autres en cours de réalisation dont la finition se bute à des difficultés de trésorerie.

C’est le cas notamment des avenues « Elengesa, Kikwit, Mombele et de La Paix » dont les travaux nécessitent énormément d’argent pour leur achèvement, a illustré le gouverneur Ngobila, sans oublier les travaux de modernisation du marché central de Kinshasa, fermé momentanément depuis le 20 janvier 2021, pour son assainissement et la réhabilitation de ses infrastructures publiques devenues vétustes.

De son coté, le nouveau directeur général de la DGRK investi récemment, Kuluta Ntula, a fait savoir que le paiement de l’impôt est un devoir civique reconnu par la Constitution en son article 64, tout en invitant les assujettis à s’en acquitter avant l’échéance fiscale légale pour ne pas s’exposer à des pénalités légales prévues à l’encontre des contrevenants.

L’impôt foncier est prélevé sur toute surface bâtie ou non bâtie, tandis que l’IRL s’applique seulement sur le loyer. C’est le locataire qui est le redevable légal de ce dernier impôt, tandis que le bailleur en est le redevable réel. L’objectif de la présente campagne est d’arriver à zéro parcelle sans paiement d’impôt foncier et de l’IRL, souligne-t-on, ACP/FNG/Kayu/KJI/CKM