Bukavu : la police disperse une marche des étudiants

0
284

Bukavu, 28 janvier 2021 (ACP).- Les éléments de la Police nationale congolaise commis dans la ville de Bukavu ont dispersé une marche non autorisée des étudiants dans les avant-midi de mercredi 27 janvier dans cette ville.

Cette marche qui n’avait pas reçu l’autorisation de l’autorité urbaine pour cause de la mesure prise au niveau national et interdisant le rassemblement de plus de 10 personnes en vue de lutter contre la propagation de la pandémie de la covid-19, a été initiée par le collège des étudiants du Sud-Kivu, réclamant la reprise imminente des cours au sein des institutions d’enseignement supérieur et universitaire.

Au cours de cette marche avortée, trois manifestants ont été arrêtés et relaxés tard dans la soirée, apprend-on du collège des étudiants du Sud-Kivu.

Le porte-parole provincial des étudiants du Sud-Kivu, Ushindi Romeo soutient que leur action visait à interpeller les autorités compétentes en vue de la reprise des cours au sein des universités car, a-t-il ajouté, les bars, les marchés, les transports en commun, les églises etc. fonctionnent normalement, pourtant plus susceptibles de faciliter la propagation de la covid-19 car plus fréquentés et le contrôle des individus y est plus compliqué que dans les milieux universitaires.

Ushindi Romeo a exprimé sa crainte de voir cette année académique partir en fumée car, au regard de la situation actuelle, tout laisse croire à un scénario, vu le temps déjà perdu pour l’année académique 2020-2021.

Pire encore, certaines institutions d’enseignement supérieur et universitaire n’ont pas encore clôturé l’année académique 2019-2020.

C’est la deuxième fois depuis le début de l’année 2021, qu’une marche des étudiants est réprimée pour la même cause dans la ville de Bukavu, rappelle-t-on. ACP/ZNG/Awa