Le Président tanzanien, John Magafuli méfiant face aux vaccins anti-Covid

0
254

Kinshasa, 28 janvier 2021 (ACP).- Le Président tanzanien John Magufuli a mis en garde son ministère de la Santé contre une adoption précipitée des vaccins contre la Covid-19 fabriqués à l’étranger, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Les sources indiquent que le Président Magufuli a également remis en question l’efficacité de certains vaccins contre le coronavirus.

«Vous devez rester ferme. Les vaccins sont dangereux. Si l’homme blanc était capable de trouver des vaccins, il aurait déjà dû trouver un vaccin contre le sida, il aurait déjà trouvé un vaccin contre la tuberculose, il aurait déjà trouvé un vaccin contre la malaria, il aurait déjà trouvé un vaccin contre le cancer», a-t-il déclaré.

«Le ministère de la santé doit savoir que tous les vaccins ne sont pas utiles à notre nation. Les Tanzaniens doivent être attentifs afin que nous ne soyons pas utilisés pour des essais de certaines vaccinations douteuses qui peuvent avoir de graves répercussions sur notre santé», a-t-il ajouté.

Les sources notent qu’il est impossible d’avoir une véritable idée de l’impact de la Covid-19 en Tanzanie depuis le 29 avril, les autorités sanitaires ayant arrêté de publier des chiffres officiels concernant la Covid-19.

Début juin, le Président Magufuli a déclaré le pays libéré du virus « grâce à Dieu ». Aucun couvre-feu ni confinement n’a depuis été imposé pour prévenir la propagation du coronavirus.

La Tanzanie est l’un des premiers pays d’Afrique à avoir commandé la « Covid-Organics », la fameuse décoction de plante vendue par Madagascar pour lutter contre le virus.

Mais si la décoction à base d’artemisia a prouvé son efficacité contre le paludisme, aucun essai clinique n’a prouvé son fonctionnement face à la Covid-19, que ce soit à titre curatif ou préventif. ACP/ZNG/Awa