L’économie congolaise nécessite des orientations stratégiques et une croissance multipolaire

0
266

Kinshasa, 28 janvier 2021 (ACP).– Le gouverneur de la Banque centrale du Congo et président du comité de politique monétaire (CPM), Déogratias Mutombo a indiqué, mardi à Kinshasa au cours de la première  réunion ordinaire 2021 de cette structure, que l’économie congolaise a besoin des orientations  stratégiques et une croissance multipolaire pour son redécollage.

M. Mutombo a fait savoir qu’une croissance multipolaire doit impliquer la contribution significative de chaque secteur au produit intérieur  brut (PIB). Pour atteindre  cet objectif, la RDC doit tirer profit de ses rentrées  d’argent issues de l’exploitation  minière pour investir dans d’autres secteurs. C’est à ce prix, a-t-il poursuivi,  que ce déclencheur devra permettre au pays d’améliorer la productivité et de stimuler les investissements privé.

M. Mutombo a affirmé que la RDC a besoin de passer de la stabilisation à une croissance économique soutenue et durable.

Il a souligné qu’actuellement la situation économique de la RDC  est stable. Selon son institution, les premières estimations du taux de croissance pour 2018, sur base des réalisations de production du premier trimestre, se situent à 4,2%.

En comparaison au taux de 3,7% enregistré en  2017, il y’a donc une évolution positive du PIB, a précisé le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC).

Par ailleurs, le président du CPM a rassuré que la monnaie  nationale est stable depuis le début de l’année. Toutefois, a-t-il fait remarquer, le Franc Congolais a perdu 2%  de sa valeur pendant que les finances publiques restent équilibrées avec plus de 420 millions de franc congolais d’excédent en cumul annuel, les réserves de change se situant à 1.180.000.000 USD pour cinq semaines d’importations.

Selon lui, avec une conjoncture intérieure internationale favorable, les perceptives économiques de la RDC s’améliorent  davantage. «Lorsqu’on observe tous les indicateurs présentés, l’on est en mesure  d’affirmer que cette situation présente une double opportunité  pour la RDC, notamment de consolider  cet acquis de stabilité et d’explorer les stratégies  nécessaires pouvant permettre l’amélioration des conditions de vie de la population de manière durable», a-t-il dit en substance. ACP/ZNG/Awa