Les réseaux sociaux appréciés par des jeunes  kinois pour leur communication rapide

0
250
Close up of hand with laptop and social media network icons

Kinshasa, 28 janvier 2021 (ACP).– Les réseaux sociaux sont appréciés pour leur communication rapide par des jeunes kinois, notamment  des filles et leur ampleur est visible même dans les milieux syndicaux où sont fréquemment utilisées des NTIC (Nouvelles techniques de l’information et de communication), a indiqué, jeudi, Mme Georgette Mumbi, membre du syndicat des « Travailleurs unis des mines, métallurgie et chimie (TUMEC) », dans la commune de la Gombe, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Mme Mumbi a cité parmi les raisons de cette passion des utilisateurs de ces réseaux de communication, entre autres, le coût relativement faible de la communication spontanée, la discrétion et la rapidité, avant de signaler que les syndicalistes s’en servent pour  différentes communications entre eux.

Ces échanges concernent également des messages d’un syndicat à l’autre ainsi qu’avec des affiliés des entreprises syndiquées, a-t-elle ajouté, soulignant que ce flux d’informations contribue au développement des relations humaines aussi bien qu’à celui de la  technologie et  de la nation.

Cette syndicaliste a enfin noté que ces réseaux sociaux tant prisés par la gente féminine, constituent un excellent moyen de partager des émotions et des réactions des uns et des autres, tout en facilitant aussi la communication avec des correspondants se trouvant dans d’autres pays du monde. ACP/ZNG/Awa