Cinq axes stratégiques pour développer les PME en RDC

0
360

Kinshasa, 29 janvier 2021 (ACP).- Le gouvernement congolais a défini, à travers le ministère des Classes moyennes, petites,  moyennes entreprises et Artisanat (CM-PMEA), cinq axes stratégiques pour développer ce secteur en République démocratique du Congo (RDC) à long termes, indique un document  sur le « Diagnostic et appui à l’élaboration d’une stratégie nationale des PME en RDC », validé en novembre 2020, dont une copie est parvenue vendredi à l’ACP.

Selon ce document, les experts ont retenu de cet outil, plusieurs stratégies à savoir, le cadre institutionnel ; l’appui aux organisations professionnelles et l’amélioration de l’environnement des affaires ; l’accès aux services non financiers support aux PME ; l’accès des PME aux financements et la formation ; l’éducation, la recherche et le développement des marchés. Ces axes stratégiques, souligne le document, constituent les voies  et moyens pour le développement des PME en RDC. Concernant le cadre institutionnel, appui aux organisations, les experts ont dégagé neuf initiatives nécessaires notamment, la mise en œuvre souple et efficace de la stratégie nationale de développement des PME (SNPME) ; l’institution des relations avec les relais politico-administratifs décentralisés provinciaux chargés des PME.

Dans la stratégie en rapport avec l’accès aux services non financiers support aux PME, poursuit la source,  les experts  préconisent la révision des rôles des acteurs chargés de l’appui aux PME ; la conception et la planification ; la mise en place d’un dispositif national d’accompagnement basé sur la formation, le coaching, l’incubateur et la pépinière. Dans le troisième axe, les experts  proposent de développer l’appui du secteur public aux PME  dans le secteur financier et d’inciter l’apport de la part du secteur privé, des nouvelles formules.

Pour ce qui est du quatrième axe, il vise la valorisation des ressources humaines, la promotion de l’éducation entrepreneuriale et la formation à l’entrepreneuriat, en plus de l’innovation de la  technologie. Quant au dernier axe, les experts  se proposent de développer un marché intérieur favorable aux PME, tout en faisant autant pour le marché international porteur des PME.

ACP/Zng/nig