Deux cultivateurs tués par des éléphants à   Kihuli-Binza  près  du parc national des Virunga

0
632

Goma, 29 janvier 2021 (ACP).- Deux cultivateurs ont été tués jeudi par deux éléphants sortis du parc national des Virunga  dans  la localité de Kihuli, groupement de Binza, dans le territoire de Rutshuru, indique l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN)  dans un communiqué  parvenu  vendredi  à l’ACP.

Tout en présentant « ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes, l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature assure que les gardes du Parc National des Virunga ne ménagent pas leurs efforts pour protéger les riverains des déprédations aux cultures causées par la faune sauvage ». Un appui pour faciliter la tenue des funérailles a été fourni aux ayant-droit pour faire face à leurs besoins immédiats en ces circonstances tragiques, poursuit le communiqué qui ajoute que «l’institution et l’ensemble de son personnel expriment leur compassion aux membres des familles éplorées par cet incident».

 Pour l’ICCN, «la présence de 156 km de clôture électrique en bordure du parc sur les tronçons qui sont les plus exposés aux conflits humains-animaux est un instrument essentiel pour apporter davantage de sécurité.

La source précise que «dans ce contexte, l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature annonce que la construction de la clôture sur l’axe Nyamitwitwi-Ewi sera poursuivie en 2021 afin de renforcer le maintien des éléphants à l’intérieur du parc. Le soutien des communautés riveraines à la bonne tenue du chantier facilitera grandement le travail. En ces circonstances tragiques, l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature réitère son souci constant de dialogue avec les autorités et les riverains du parc afin de gérer au mieux, dans le respect de la loi, les enjeux de conservation et de développement durable».

Les habitants des localités riveraines du Parc du coté de Nyamilima font régulièrement état de la destruction, par les pachydermes, de leurs cultures une raison pour les autorités de cette aire protégée d’ériger une clôture électrique. ACP/Zng/nig