Kinshasa : l’Hôtel de ville interdit l’usage des emballages en sachet plastique

0
412

Kinshasa, 29 janvier  2021 (ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a signé une note circulaire rendue publique, jeudi,   portant interdiction de production, commercialisation, importation et utilisation des emballages en sachet plastique non biodégradable sur l’étendue de la capitale.

Cette mesure trouve son fondement dans le décret n°17/018 du 30 décembre 2017 portant interdiction de production, d’importation, de commercialisation et d’utilisation des sacs, sachets, films et autres emballages en plastique en RDC, ainsi que dans l’édit n°003/2013 du 09 septembre 2014 relatif à l’assainissement et à la protection de l’environnement de la ville de Kinshasa, spécialement en son article 28 qui stipule qu’ « il est interdit de vendre l’eau conditionnée dans les emballages en sachet plastique ».

Par cette décision, l’autorité urbaine interdit non seulement l’utilisation de sachet pour la vente de l’eau conditionnée, mais interdit aussi de jeter du plastique et ses dérivés sur la voie publique. Le moratoire de 6 mois prévu à l’article 8 du décret évoqué, accordé aux producteurs étant dépassé, le gouverneur de la ville de Kinshasa avertit que les dispositions pénales de l’article 7 de ce décret relatives aux sanctions pécuniaires et amendes seront d’application. Ainsi, il enjoint les services administratifs compétents des ministères provinciaux de l’Environnement et de l’Industrie à veiller à l’application de cette mesure.

Selon l’Hôtel de ville, l’interdiction de l’usage des sachets en plastique est motivée par le souci de rendre la ville de Kinshasa propre. Les sachets en plastique étant non biodégradables détruisent la nappe phréatique et résistent dans le sol durant des siècles.

ACP/Zng/nig