Déception de l’ONU après la fin de la cinquième session des pourparlers constitutionnels syriens

0
298

Kinshasa, 30 janvier 2021 (ACP).– La conclusion infructueuse de la cinquième session en formation restreinte du Comité constitutionnel syrien vendredi à Genève a provoqué la déception de l’émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie, Geir Pedersen, cité samedi par les médias internationaux

« J’ai dit aux 45 membres du groupe restreint que nous ne pouvons plus continuer comme ça, que cette semaine a été une déception« , a-t-il déploré lors d’une conférence de presse.

M. Pedersen a confié aux journalistes que les délégués n’ont même pas su se mettre d’accord sur de nombreux points de méthodologie pour poursuivre cette réunion et que celle-ci s’était ouverte lundi sans terrain d’entente.

« J’ai expliqué que les deux coprésidents devaient mieux travailler ensemble, via mon intermédiaire, ou qu’ils s’assoient et discutent. Et nous devons élaborer ensuite un plan de travail pour l’organisation de futures sessions« , a poursuivi le diplomate norvégien.

Geir Pedersen a ajouté qu’aucune date n’avait à l’évidence été fixée pour de prochaines discussions. Le Comité constitutionnel syrien, qui comprend 150 représentants à parité du gouvernement syrien, de l’opposition et de la société civile, a été officiellement lancé à Genève le 30 octobre 2019. Depuis, sa formation restreinte, ramenée de 45 délégués, a tenu plusieurs sessions, accomplissant guère de progrès. ACP/ZNG/KJI