Moscou ratifie la prolongation pour cinq ans du traité sur la réduction des armes stratégiques avec les Etats-Unis

0
112
FILE - In this file photo taken on Wednesday, June 24, 2020, Russian RS-24 Yars ballistic missiles roll in Red Square during the Victory Day military parade marking the 75th anniversary of the Nazi defeat in Moscow, Russia. Russia and the United States exchanged documents Tuesday Jan. 26, 2021, to extend the New START nuclear treaty, their last remaining arms control pact, the Kremlin said. The Kremlin readout of a phone call between U.S. President Joe Biden and Russian President Vladimir Putin said they voiced satisfaction with the move. (AP Photo/Alexander Zemlianichenko, File)

 Kinshasa, 30 janvier 2021 (ACP).– Le Président russe, Vladimir Poutine a signé vendredi une loi ratifiant la prolongation pour cinq ans du Nouveau traité sur la réduction des armes stratégiques (New START) avec les Etats-Unis, ont rapporté samedi les médias internationaux.

La période de validité du traité New START sera ainsi prolongée de 5 ans jusqu’au 5 février 2026, a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

La Douma russe a approuvé mercredi la prolongation de cet accord important sur le contrôle des armements. Moscou et Washington ont convenu de cette prolongation début cette semaine par le biais d’un échange de notes diplomatiques.

La prolongation de ce traité répond aux intérêts nationaux de la Russie. Elle rendra possible le maintien de la transparence et de la prévisibilité des relations stratégiques entre la Russie et les Etats-Unis, contribuera à maintenir la stabilité stratégique dans le monde, influencera positivement la situation internationale et contribuera au processus de désarmement nucléaire, a indiqué le Kremlin.

En 2010, Washington et Moscou ont signé le Nouveau START, qui fixe des limites sur le nombre d’ogives nucléaires et de systèmes vecteurs stratégiques que chacun des deux pays peut déployer.

Le Nouveau START, dernier traité sur le contrôle des armements encore en vigueur entre les deux superpuissances nucléaires, devrait expirer le 5 février si aucun accord pour le prolonger n’est conclu avant cette date.      ACP/ZNG/KJI