Des actes de violences à l’endroit des communautés locales enregistrés à l’Equateur

0
338
Carnet à mains, un préposé du HCR entrain d’enregistré une famille de pygmées dans un centre des déplacés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Mbandaka, 21 janvier 2021 (ACP).- Des cas des violations des droits des communautés locales et des peuples autochtones ainsi que des menaces à l‘endroit de leurs défenseurs sont enregistrés dans plusieurs coins de la province de l’Equateur et spécifiquement à Penzele, a appris samedi l’ACP, des sources proche des acteurs de l’environnement  de cette province.

Ces actes de violence ont constitué l’essentiel d’une conférence débat organisée à Mbandaka par l’ONG «Environnement, Ressources naturelles et développement (ERND)».

Pour les organisateurs, les défenseurs des droits fonciers et de l’environnement sont victimes de plusieurs actes criminels sur  terrain. En effet, ceux qui s’adonnent à la défense des droits fonciers et de l’environnement sont souvent la cible des attaques multiformes parfois au péril de leurs vies.

Cependant, cette conférence débat visait à mobiliser toutes les parties prenantes dans l’encadrement efficace des défenseurs des droits fonciers. Elle permet à ce que ces derniers arrivent à comprendre que l’Etat Congolais est la première personne mieux placée pour défendre les défenseurs qu’ils sont mais aussi les intérêts qu’ils revendiquent au profit des communautés.

Cette mobilisation contre la criminalité des défenseurs des droits fonciers et de l’environnement est au centre des actions de l’ONG ERND dans le cadre de l’engagement 10 de la coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC). ACP/CL/May