Infrastructures sportives camerounaises : des joyaux offerts au foot africain et mondial (De l’envoyé spécial de l’ACP J.E. Nkongolo Kalala)

0
127

Douala, 02 Février 2021 (ACP).- Le gouvernement camerounais a mis à la disposition du football africain et mondial des joyaux appréciés à leur juste valeur par tous les sportifs les ayant fréquentés.

La tenue du 6ème Championnat d’Afrique des nations (CHAN) a donné l’occasion aux sportifs locaux et ceux venus de l’Afrique et du monde d’apprécier à sa juste valeur, le travail accompli par des entreprises étrangères ayant gagné le marché, notamment celle italienne.

Ces entreprises avaient et ont la responsabilité ou l’obligation de terminer les travaux, du moins pour ceux qui ne les ont pas encore terminés, avant la tenue de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2022. Des infrastructures sportives, routières et hôtelières à mettre à la disposition du Comité organisateur, donc au gouvernement camerounais avant cette échéance.

Pour se limiter uniquement aux infrastructures sportives, six stades sont concernés, à savoir le stade Japoma (Douala), 50.000 places, stade RoumdeAdjia (Garoua) 30 000 places, stade Ahmadou Ahidjo (Yaoundé) 40 000 places, le stade Kouekong (Bafoussam) 20.000 places, le stade Paul-Biya (Yaoundé) 60.000 places et le stade Omnisports (Limbe) 20.000 places.

Stade de niveau mondial

 Le stade de Japoma, dans l’arrondissement de Douala (province du Littoral), fait partie des fleurons du programme. Construit sur environ 48 hectares, ce complexe dont la construction est évalué à 140 milliards FCFA, intègre deux stades d’entraînement de 1000 places chacun, un gymnase couvert d’une capacité de 2000 places assises, une piscine olympique de huit couloirs couverts avec différents bassins disposant de 1000 places, de terrains de basket-ball, 4 courts de tennis et 37.000 mètres carrés de parking.

Stades en réhabilitation

 A Yaoundé, les travaux de construction du Complexe sportif d’Olembe (60.000 places) se poursuivent. L’investissement de 163 milliards FCFA comprend, notamment deux stades annexes de 1000 places chacun avec tribunes couvertes, un hôtel de 70 chambres, un centre commercial et des voies et réseaux divers (VRD).

Le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, construit en 1976 pour une capacité de 38.000 places, a été totalement rénové à l’intérieur comme à l’extérieur pour plus de 4 milliards FCFA. Sa capacité est passée à 42.000 places. Idem pour le stade Omnisports Roumde Adja de Garoua (20.000 places) et celui de Malgko à Bueya, qui sont désormais conformes aux normes de la FIFA (Fédération internationale de football association) pour 4,3 milliards FCFA.

Les félicitations de la FIFA

La Fédération internationale de football association (FIFA) n’a pas manqué d’adresser ses félicitations, par l’entremise de son président Gianni Infantino, au Président Paul Biya, pour son engagement et ses importants investissements en faveur du football et de la jeunesse.

« C’est exceptionnel ce que le Cameroun a pu réaliser dans un contexte de récession économique« , avait-il déclaré au sortir de l’audience que le président camerounais lui avait accordée le 15 janvier dernier.

Il avait ajouté :  » J’ai aussi voulu lui signifier la proximité de la FIFA et sa disponibilité à œuvrer aux côtés du Cameroun pour l’éclosion du football africain, particulièrement celui du Cameroun. ». ACP/FNG/Kayu/Cfm/GGK