La 15 ème réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité se tient cette année en Chine

0
249

Kinshasa, 03 février 2021 (ACP).-La Chine accueillera cette année la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique à Kunming, a affirmé le Vice-premier ministre chinois Han Zheng lundi lors du premier dialogue de haut niveau sur l’environnement et le climat entre la Chine et l’UE avec le vice-président exécutif de la Commission européenne, Frans Timmermans, via liaison vidéo, indiquent les médias internationaux reçus mercredi à Kinshasa.

La Chine espérait travailler avec l’UE pour pousser la conférence vers des résultats positifs, lancer un nouveau processus de gouvernance mondiale de la biodiversité et promouvoir la construction d’un avenir partagé pour toutes les vies sur Terre.

Han, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, a déclaré que la Chine s’était engagée à faire plafonner ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060.

Selon lui, pour parvenir aux objectifs selon le calendrier établi, la Chine doit déployer des efforts extrêmement ardus afin de promouvoir la conservation de l’énergie, la réduction des émissions et le développement à faible intensité de carbone.

Les deux parties doivent mettre en œuvre le consensus atteint par les deux dirigeants, laisser le dialogue de haut niveau jouer pleinement son rôle, approfondir la coopération pragmatique entre la Chine et l’UE en matière d’environnement et de climat et faire de la coopération verte un nouveau point culminant et un nouveau moteur du partenariat stratégique global entre la Chine et l’UE, a indiqué M. Han.

Les deux parties doivent soutenir le multilatéralisme, sauvegarder le système international centré sur les Nations unies, respecter le principe de responsabilité commune,  mais aussi différencier et promouvoir la construction d’un système mondial de gouvernance environnementale juste, raisonnable et gagnant-gagnant, a souligné le vice-Premier ministre.

M.Timmermans, pour sa part, a fait l’éloge de la position positive de la Chine sur le changement climatique et d’autres questions. Il a exprimé sa volonté d’élargir et d’approfondir le dialogue et la coopération entre l’UE et la Chine dans le domaine de l’environnement et du climat et d’exploiter pleinement le rôle des mécanismes multilatéraux. ACP/FNG/Kayu/KJI/CKM