Le BCNUDH salue les efforts des FARDC à défaire les ADF au Nord-Kivu

0
376

Kinshasa, 03 février 2021(ACP).- Le directeur du Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Tchioye a salué les efforts considérables des FARDC soutenues par la Force de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), pour défaire les rebelles de l’Alliance des forces démocratiques (ADF), au Nord-Kivu, au cours d’une conférence de presse des Nations Unies tenue mercredi, à Kinshasa.

A cette occasion, Abdoul Aziz Tchioye a rappelé les succès récoltés en juillet 2020 par les forces loyalistes qui ont amené les rebelles de ce groupe armé à changer de stratégie d’attaques des populations civiles.

Le but poursuivi par les ADF qui opèrent maintenant par petits groupes mobiles est d’attirer les FARDC et exposer les populations.

Le BCNUDH a publié une mise à jour sur les atteintes et violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises par des combattants des Forces alliées démocratiques (ADF) et des membres des forces de défense et de sécurité congolaises dans les territoires de Béni au Nord-Kivu, Irumu et de Mambasa en Ituri.

En 2020, a-t-il relevé, ces attaques ont fait au moins 468 morts  dont 108 femmes et 15 enfants, entre juillet et décembre 2020.

Les violences ont continué avec des pillages des maisons. A ce jour, le sort de 457 personnes dont 62 femmes et 9, souvent soumise aux travaux forcés, est inconnu.

Par ailleurs, le BCNUDH a documenté 7.909 violations et atteintes aux droits de l’homme en RDC, ce qui représente une moyenne de 659 violations par mois.Ces chiffres sont en hausse de l’ordre de 21% par rapport à 2019.

Cette augmentation, selon la même source, résulte de la détérioration de la situation sécuritaire dans les 3 provinces restantes affectées par le conflit armé, à savoir, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri.

ACP/N’kiere